Nick Waterhouse : Promenade vintage

Véritable pickpocket des traditions afro-américaines, Nick Waterhouse s’offre un nouvel album inspiré par la soul, le gospel et sa propre vie sous le soleil de Californie. Entre chœurs féminins et symphonies de poche, "Promenade Blue" tire les enseignements du passé. De toute beauté.

Cryogénisé ou resté trop longtemps dans la glace, Nick Waterhouse a toujours développé sa musique en noir et blanc, entre fantasmes persistants et vignettes soul-funk aux couleurs sépia. Petite moustache old school, coupe de cheveux à la Don Draper et allure de gentleman, le musicien américain cultive l’élégance d’autrefois. Sur son cinquième album, cette tendance vire carrément à l’obsession. Hommage aux grandes heures du rhythm and blues, "Promenade Blue" se raccroche dangereusement au passé. Sous ses airs rétro, le disque témoigne pourtant d’une classe folle, quasi cinématographique.

California Dreamin'

Attaché aux valeurs d’un monde qui n’existe plus vraiment, Nick Waterhouse persiste et signe avec un album conçu comme une ode à sa ville de Santa Ana. Traversé par ses souvenirs adolescents, ses amours d’un jour et ses regrets de toujours, "Promenade Blue" déambule dans les mémoires d’une Californie éternelle pour servir onze chansons aux parfums autobiographiques. Comme pour se protéger du présent, Nick Waterhouse révise son journal intime et se retire dans sa bulle : un univers inspiré par le doo-wop, la soul, le blues, le swing, le jazz. Tous les genres apparus le long des rives du Mississipi coulent dans les morceaux de ce nouvel album.

Veni, vedi, vinyle

Impeccablement produit par Paul Butler (Michael Kiwanuka, Devendra Banhart), "Promenade Blue" accorde la ligne du temps de Nick Waterhouse à celle des musiques afro-américaines. Entre chorales gospel et chœurs féminins imaginés en intraveineuse Motown, ce disque vend du rêve (hollywoodien) en quelques mélodies soigneusement orchestrées, toutes taillées sur-mesure pour épouser les courbes des microsillons. Si le retour du vinyle est un plaisir vintage, Nick Waterhouse est, plus que jamais, dans l’air du temps.

Newsletter Jam.

Recevez chaque semaine toutes les actualités musicales proposées par Jam., la radio "faite par des êtres humains pour des êtres humains"

OK