Mick Jenkins en toute intimité avec son album « Elephant in the Room »

Trois ans après son dernier album "Pieces of a Man", et plus d’un après son EP "The Circus", Mick Jenkins revient avec un troisième album engagé, introspectif et intimiste "Elephant in the Room".

"Les hommes ont beaucoup plus de mal à gérer leurs émotions. Nous le savons, et nous savons ce que les hommes font pour perpétuer cela et nous n’en parlons jamais […] Et c’est vraiment ce que je voulais faire – parler directement des choses dont on ne parle pas souvent" explique-t-il sur son compte Spotify. De sa relation avec son père, à l’évolution des amitiés, en passant par le racisme et la santé mentale, l’artiste revient sur des questions personnelles et sociétales. C’est notamment le cas dans le titre plutôt évocateur "Things You Could Die For If Doing While Black", que l’on peut traduire par "Les choses pour lesquelles vous pourriez mourir si vous étiez noir".

Dans un phrasé poétique qui lui est propre, l’ensemble de ses messages est décliné sous un fond musical jazzy qui devrait plaire aux amateurs de "boombap". Alors que sur l’une ou l’autre piste on peut l’entendre chanter, on retrouve surtout ce flow rappé qui donne parfois la sensation qu’il scande un poème. Et doit-on encore parler de son timbre de voix que l’on peut aisément qualifier de signature vocale ?

Les différentes collaborations que comprend cet album amènent des teintes musicales différentes, même si le jazz domine sur l’ensemble. On peut notamment entendre à deux reprises la voix soulful de l’artiste plus que prometteur, serpentwithfeet, originaire de Brooklyn. Quant aux différentes productions, la majorité d’entre elles sont l’œuvre des beatmakers Renzell et Tee-WaTT. À eux deux, ils produisent neuf des douze titres présents sur l’album. Dans cet opus, Mick Jenkins collabore également avec d’autres producteurs qui ont tous concocté des pépites durant leur carrière.

Une belle somme d’ingrédients qui valait bien la peine d’attendre trois ans. Et pour ceux qui aimeraient apprécier l’étendue de son talent en live, c’est du côté de Leuven (Het Depot) qu’il faut se rendre ce 4 décembre 2021. Enfin, si vous désirez en apprendre davantage sur la conception de cet album, vous pouvez vous rendre sur le site de Mick Jenkins dédié à cet album en utilisant le mot de passe : "Carefree".

Newsletter Jam.

Recevez chaque semaine toutes les actualités musicales proposées par Jam., la radio "faite par des êtres humains pour des êtres humains"

OK