L'œil de Jam: 5 tendances étranges et originales du confinement

CoronaArt
2 images
CoronaArt - © Elsy

Artistes privés de salles. Scènes porno réécrites pour la circonstance. DJ façon Benoit XVI au balcon. Commerce de fétiches. Radio de retour à la maison. Rien n'est à peu près dans la norme, depuis que nous sommes assignés à résidence. Méli mélo de tendances légères.

Des concerts par écran interposés

Les salles de concert sont fermées. Les festivals annulés ou reportés. Les tournées tournent en rond, mais l’énergie de vie trouve toujours son chemin, on le sait. Des artistes offrent ainsi, à leurs frais, des concerts en direct - parfois en différé - sur les plateformes qui se frottent les mains : Facebook Live évidemment, mais aussi WeChat, Instagram et pourquoi pas Twitch, dont l'activité principale cesse un peu d'être le jeu vidéo.

 

Seul au piano, Baxter Dury se joue des artifices et livre à Roughtrade un extrait dépouillé de son album The Night Chancers (Pias). Say Nothing vient d'entrer en playlist sur Jam.

Baxter Dury

Seul au piano, Baxter Dury joue un extrait dépouillé de son album The Night Chancers

Des DJ dans le cloud (dites 'nuage informatique')

Les rassemblements publics sont interdits, à peu près partout dans le monde ? Peu importe. La “cloud rave” prend le relais. Deux millions d'internautes se sont ainsi réunis le 10 février dernier, au plus fort de l'épidémie en Chine, pour une rave dans les nuages, organisée par Sir Teen à Pékin. Le week-end dernier, Diplo se filmait en train de mixer dans son salon, pendant qu'un "Home quarantine DJ set" se tenait à balcon ouvert dans les rues de San Francisco, chez Qrion. 

 

En Belgique, le mashuper Vianney organise le "mix confiné" : un peu de télé, un logiciel DJ, un animateur filmé. Un concept loufoque et inédit, relayé - lui aussi - par Twitch.

LeMixConfiné

On réécoute la radio à la maison

Et pas un peu ! Mais avec une différence de taille : ce sont les enceintes connectées qui en profitent. Un exemple : l'entreprise britannique Global a publié ce 24 mars des statistiques encourageantes pour l'écoute de radio à l'heure du confinement : une augmentation de 15 % de l'écoute globale quotidienne. Étonnant vu la raréfaction des trajets en voiture ? Pas vraiment, si on analyse les données de plus près pour comprendre que ce sont les enceintes connectées qui en profitent : 11 % des écoutes totales, un sommet jamais atteint jusqu'ici. Quant au streaming de musique, il grimpe à 23 %, un plus haut historique là aussi.

 

On vous avait prévenu dans notre conseil # 5 pour bosser à la maison durant la pandémie: Keep Calm & Écoutez Jam.

Une forme de CoronaArt (et autres marchands du temple)

Partout dans la galaxie, les artisans s'activent sur Etsy. Le site tente - bon gré mal gré - de mettre fin au commerce d'articles liés au COVID-19. Qu'à cela ne tienne, les artistes ne manquent pas d'idées pour créer tantôt des masques, tantôt des t-shirts, des épinglettes et des tableaux arborant fièrement un rouleau de papier toilette. Le commerce se joue des circonstances… ou tente d’en rire, tout simplement.

Pornhub ne tombe pas les masques : voici le CoronaPorn (NSFW)

Pourquoi se priver ? Depuis le début du confinement, les sites classés X se frottent les mains. Pornhub a choisi d'offrir la gratuité de son offre Premium en Italie, en France et Espagne.Sur tous les hubs et autres tubes de Sodome et Gomorrhe, on voit fleurir un nouveau rayon de vidéos répondant au hashtag #CoronaPorn : une abondante collection printemps 2020 de masques utilisés sans trop se soucier de la distanciation sociale.

 

Sur Twitch Education, en 2120, les intelligences artificielles qui enseigneront l'histoire aux humains augmentés y reviendront, peut-être, après l'extinction de l'humanité analogique.