Kelly Lee Owens: la techno en douceur

Pour son deuxième album, la musicienne d’origine Galloise, vous propose un voyage onirique mêlant techno et dream pop avec son nouvel album "Inner Song": un trip sensoriel assuré.

Les premiers pas de Kelly

Infirmière de formation, elle découvre la musique électronique durant les années 2000 en sillonnant les clubs londoniens aux côtés d’artistes déjà bien ancrés sur cette scène comme Erol Alkan ou encore Daniel Avery. En plus d’être une excellente DJ, elle sort en 2017 un premier album bien accueilli par la critique sur le label norvégien Smalltown Supersound qui compte parmi ses rangs des artistes comme Biosphere ou encore Andre Bratten.

Inner Song, confirmation de la réussite

Pour sa deuxième sortie, la trentenaire Galloise ne chipote pas et affirme son envie d’exister sur la scène électronique avec un album puissant mixant la froideur de beats techno lancinants et répétitifs à la douceur de mélodies pop. Si par-dessus cela, vous ajoutez sa voix douce, directement susurrée au creux de l'oreille, vous obtenez un mélange détonnant pour un album intimiste et mystique.

Avec l’arrivée de ce nouveau disque l'artiste prouve qu'elle n'a pas froid aux yeux puisqu'elle reprend avec succès et à à sa façon le track Weird fishes / Arpeggi de Radiohead en intro de l’album. Il fallait oser ! Kelly offre donc un album surprenant mélangeant savamment des sonorités douces, dures et à l'atmosphère provenant d'une autre dimension.

Réseaux sociaux de Kelly Lee Owens :

https://kellyleeowens.bandcamp.com/

https://www.facebook.com/kellyleeowens

https://www.instagram.com/kellyleeowens/?hl=fr