Halehan : On a rencontré le Bruxellois à l’occasion de son passage à l’Atelier Rock de Huy

Alexandre Lambrecht alias Halehan est ce jeune auteur-compositeur et musicien qui avait fait sensation en 2019 avec son titre "Kind of Blue". Mais il ne se résume pas à cela. Halehan c’est aussi un EP "Temple of Maia" sorti en 2017 et un second projet en préparation dont un single est sorti tout récemment. "The Gene’s Man" s’embarque dans un flow néo-soul teinté de textes que l’on pourrait être à la limite de qualifier de rappés. Un domaine que le touche-à-tout compte aussi explorer comme il nous l’a expliqué quand nous l’avions rencontré au Out for the Summer organisé par l’Atelier rock de Huy. Lors de cette interview, l’artiste nous confiait même que c’est ce nouveau morceau qu’il préférait jouer en ce moment.

Il définit sa musique comme de la musique Anglaise avec beaucoup d’inspirations différentes, "en ce moment je travaille sur des morceaux avec une influence RNB." Cette nouvelle étape sera pour un nouvel EP prévu cet automne.

Une des choses qu’il aime le plus dans sa musique c’est le changement. Le changement de style, d’ambiances mais aussi d’influences. "C’est parce que j’aime beaucoup écouter les chansons plus que les artistes spécifiques. En fait j’ai des playlists de chansons que j’aime et pas spécialement d’artistes donc je suis toujours influencé par de nouveaux morceaux qui me frappent. De la world à la trap qu’il y a beaucoup maintenant, je choppe les influences qui viennent." Ce qui donne un univers assez contrastant et intéressant à explorer du côté des tracks d’Halehan.

Sa musique est très souvent douce et apaisante, on pourrait dire qu’elle donne envie de voyager. D’ailleurs quand on lui demande où il rêverait d’emmener sa musique pour la jouer il répond : "Ce serait d’office un endroit avec beaucoup de nature, peut-être une montagne. En hauteur sur une montagne ça pourrait être chouette." Et de façon plus terre à terre sur le parcours réalisé, "Ma plus chouette scène c’était l’AB avec les Girls In Hawaii, il y a un côté intimiste à la salle tout en ayant un grand public, c’était très stressant mais j’en suis très content."

En tout cas, une chose est sûre, c’est un artiste dont on a hâte de découvrir le reste de l’univers.

Newsletter Jam.

Recevez chaque semaine toutes les actualités musicales proposées par Jam., la radio "faite par des êtres humains pour des êtres humains"

OK