Gaspard partout, Justice nulle part... ou presque !

Le Gaspard en question est Gaspard Augé, l'artiste Français, moitié du duo électro mythique de la French Touch, Justice. Si on en parle, c'est qu'après des années de succès en groupe depuis 2003, l'hymne D.A.N.C.E. et des tournées mondiales, l'artiste a décidé de s'épanouir un peu en solo avec son premier album "Escapades". Plus question donc de parler Justice mis un peu de coté par l'artiste un moment mais place à Gaspard au devant de la scène.

Celui qui est un des piliers du label Ed Bangers Records s'est fait plaisir sans penser à une quelconque différentiation par rapport aux sonorités habituelles de Justice, à des titres plus vendeurs ni même à une énergie constante. Il nous propose une musique comme il avait envie de la créer, une authenticité et une liberté qui paye forcément avec tout le talent qu'on lui connait malgré quelques réserves sur l'intérêt du projet. 

"Escapades", une escapade en dehors de la pression de son succès populaire, une escapade dans ses voyages intérieurs et à travers les époques mais une escapade peut-être pas trop éloignées des productions communes à son acolyte Xavier de Rosnay. C'est peut-être comme cela qu'il est le plus facile de résumer ce nouvel album

Quand on écoute l'album, la première chose qui saute aux yeux est clairement l'absence de distanciation des sonorités disco, vintage et cinématographiques de Justice totalement assumée. Sur certains titres comme "Rocambole", difficile de dire qu'il ne s'agit pas d'un Justice dans toute sa force et son énergie presque rock. On peut marquer et applaudir quand même la proposition là où Gaspard Augé se permet de sortir des tracks plus posées et mélodieuses sans prétentions au dancefloor. Pour comparer au cinéma qui l'inspire tant, plus dans une ambiance petit film gentil des années 80 qu'un blockbuster sombre à l'image du titre "Captain" qui nous offre de la douceur rétro dans l'album. C'est donc une petite page sans interdits qui ne fait pas de mal à écouter qu'il s'offre là avec cet album sans oublier la patte Justice qui est loin d'être du passé. 

Newsletter Jam.

Recevez chaque semaine toutes les actualités musicales proposées par Jam., la radio "faite par des êtres humains pour des êtres humains"

OK