Docteur Mac DeMarco et Mister Zigoto : le cas schizophrène du surf rock

Mac DeMarco
Mac DeMarco - © Coley Brown

Ne vous fiez pas aux apparences : Mac DeMarco est bien plus qu’un compositeur d’hymnes de la côté ouest.

Il suffit de voir sourire le Canadien : vous aurez tout compris. Sur scène, Mac DeMarco dégaine tout à tour ses dents du bonheur, une langue quil tire à la bienséance et une énergie débordante. Encore musicien poupon dans son premier album Rock and Roll Night Club, il sest surtout fait connaitre avec les suivants, 2 et Salad Days, disques planants aux guitares taquines. Ses titres Chamber of Reflection " et Freaking Out the Neighborhood " sont depuis d'indécrottables tubes pour les surfeurs de la côte ouest, où il est désormais installé. Son dernier album en date, Here Comes the Cowboy (2019), prolonge ses balades à guitares toujours rêveuses, mais désormais un poil plus pluvieuses.

Et si sur disque, " Mac " pourrait passer pour un rockeur de plage romantique, sur scène, la bête se révèle. Mac DeMarco sy transforme en Mister Hyde grivois, toujours prêt à sortir un briquet pour sallumer les poils des dessous-de-bras si, si. Ses concerts sont autant de grandes messes de surf que des kermesses à la moule joyeuses. Incapable de tenir en place, il alterne régulièrement entre une performance de parkour sur les amplis et un one man show canado-ricain. Ah, Mac DeMarco, si on ne lavait pas, il faudrait linventer rien que pour le plaisir de le voir de temps à autre retrouver son sérieux et attraper sa vieille guitare de l’armée du salut pour entonner " My kind of Woman ".

En concert à Bruxelles à l'AB 13.11.19