Cindy : âme perdue entre fiction et réalité

Il est toujours bon d’écouter les conseils des gars de chez Balades Sonores. Pour preuve, il y a quelques semaines, les disquaires nous sortaient de leurs bacs un album mystérieux sur lequel apparaissait une jeune fille au regard triste et ensorcelant, Cindy.

Mais qui est Cindy ?

Derrière ce visage féminin innocent se cache en réalité le producteur néerlandais Kai Hugo aka Palmbomen II. Cindy apparaît pour la première fois dans le travail du musicien en 2015 comme le sujet principal de la chanson : "Cindy Savalas". Amenée à la vie suite au tournage du clip, l’adolescente s’amuse avec la frontière ténue qui existe entre fiction et réalité. Elle aime y perdre son public et c’est délectable. Issue de toutes pièces de l’imagination du Néerlandais, Cindy nous raconte au fil des nappes synthpop ses problèmes de cœurs et ses blessures inconsolables.

"J’ai senti une vraie connexion avec le personnage et j’ai été plus loin dans le développement de qui elle était et le monde dans lequel elle vit", explique Palmbomen II pour la sortie du disque. Tout est issu de son imagination, il crée ainsi la ville natale de Cindy, Carmel Vista, son origine extraterrestre et son nouvel album supposé perdu : "I’m Cindy". Si toute la biographie de l'adolescente est inventée, l’actrice qui l’incarne est bien réelle et se nomme Blue Lolan.

 

3 images
Hugo Kai et Blue Lolan pour l’album I’m Cindy © Bianca Lexis
Hugo Kai et Blue Lolan, pour l’album I’m Cindy © Tous droits réservés

I’m Cindy, l’album perdu

Pour cette sortie, Cindy prend pour la première fois la place centrale du projet. Rythmes lancinants, timbres de voix susurrées et synthétiseurs sont les ingrédients d’une recette réalisée avec succès par Kai Hugo. Alliance parfaite d’influences dream pop, du shoegaze et d’un soupçon de disco, "I’m Cindy" propose un agréable moment d’écoute. Visuellement conçu pour les nostalgiques du magnétoscope et les fans de David Lynch, l'album nous plonge dans une ambiance à la fois mélancolique et fascinante. Il est facile de se laisser prendre au jeu de la voix douce et lointaine de Cindy Savalas.

Hugo Kai explique également dans son communiqué : "J’ai été capable de dire différentes choses personnelles et d’ensuite pouvoir me distancer de celles-ci car une actrice les dit. Mais c’est à propos de mes sentiments personnels, pour les gens du passé, c’est à propos de ma mère et plus encore".

"I’m Cindy" est en fait un album directement introspectif remplit d’émotions calfeutrées par les synthétiseurs du producteur. On vous le recommande chaudement avec une ambiance tamisée comme l’habitacle de votre voiture pour un long trajet de nuit.

 

 

 

 

Newsletter Jam.

Recevez chaque semaine toutes les actualités musicales proposées par Jam., la radio "faite par des êtres humains pour des êtres humains"

OK