Black Country, New Road : prodiges imprévisibles du rock anglais

Très peu de groupes parviennent à susciter autant d’intérêt avant même la sortie de leur premier album. Les rumeurs discrètes émanant de la scène londonienne se sont très vite muées en un vacarme assourdissant qu’il est aujourd’hui impossible d’ignorer. Qualifié de groupe le plus intrigant et prometteur d’Angleterre, Black Country, New Road livre un premier album aussi étonnant que détonnant.

Sept jeunes musiciens, un nom mystérieux trouvé grâce à un générateur de pages Wikipédia aléatoires et des titres dithyrambiques dans la presse internationale. L’attente fût longue. Et le moins qu’on puisse dire est que le septette était attendu au tournant. "For The First Time" se dévoile enfin, et avec lui le portrait mature d’une jeunesse survoltée.

Repérés par le producteur Dan Carey (Fontaines DC, Franz Ferdinand, Black Midi), ils dévoilaient un premier single début 2019 qui annonçait d’emblée la couleur, noire. Black Country, New Road c’est un savant mélange entre des atmosphères post-rock et un post-punk dans lequel on aurait injecté une dose de free-jazz. Comme si Shellac et Slint, rencontraient le sax d’Ornette Coleman.

Depuis 2018, BCNR pour les intimes, attise la curiosité des fans en distillant au compte-goutte quelques morceaux et visuels sur le Net. Dans leur musique tout comme dans leur communication, ils font naître la tension et en jouent avec malice en la portant à son paroxysme sans nous ménager.

Un album presque cinématographique

Ce premier album est une véritable expérience émotionnelle séquencée en six chapitres. Andy Savours (My Bloody Valentine), à la production, a capturé la frénésie que dégage le groupe sur scène. Les morceaux sont longs et frôlent parfois la barre des dix minutes. Chaque morceau est donc une petite aventure expérimentale aux multiples ambiances. Le septette prouve qu’il maîtrise à merveille les contrastes en passant du chaos à l’accalmie, et de la colère à la grâce. Installez-vous confortablement et fermez les yeux, "It’s black country out there".

Black Country, New Road s’écoute comme on regarde un bon film. On ne sait jamais à quoi s’attendre et on reste accroché à son siège du début à la fin. Dès le premier morceau sobrement intitulé "Instrumental", le groupe nous plonge dans une musique digne d’un film d’action surprenant quelque part entre James Bond et Rabbi Jacob. Les influences du Klezmer, musique traditionnelle ashkénaze, se font sentir d’emblée et donnent le ton. 

Original et imprévisible, cet album se vit plus qu’il ne s’écoute. Black Country, New Road nous embarque pour un road trip dans un pays menaçant. Enveloppé dans des nappes de saxophones oppressantes, on est pris dans une course-poursuite infernale accentuée par des violons insistants. On déboule dans la transe d’une fête juive qui nous semble presque irréelle, on échappe de justesse à une explosion et on s’en sort d’une pirouette inattendue. Le tout narré par la voix plaintive et terriblement honnête du leader Isaac Wood. Ouf !

La pièce maîtresse de ce premier jet est sans doute le morceau "Sunglasses", retravaillé spécialement pour la sortie de l’album. Cette véritable odyssée post-punk symbolise à elle seule les 18 premiers mois d’un groupe qui justifie pleinement les superlatifs dont il fait l’objet. "I'm invincible in those sunglasses" clame Isaac Wood et on ne peut lui donner tort tant ce premier album est convaincant.

SW2, South London

Le septette s’est forgé une solide réputation de performeurs live sous la chaleur suffocante du Brixton Windmill. Il faut dire que la scène rock alternative autour de ce pub londonien est en pleine ébullition. Black Country, New Road, Black Midi, Squid, Shame autant de jeunes groupes du sud de Londres qui certes, partagent le même code postal, mais surtout un son féroce qui mijotait sagement en attendant d’exploser sur la scène internationale. 

Ce premier album de Black Country, New Road est une véritable réussite et un des albums rock les plus originaux que vous entendrez cette année. La relève du rock à guitares est en route et visiblement, tous les chemins mènent à Londres.

3 images
Black Country, New Road © Asafyrov

"For The First Time" est sorti le 5 février 2021 chez Ninja Tune, label sur lequel le duo électronique Bicep vient de sortir un nouvel album
Black Country, New Road seront en concert chez nous au Botanique le dimanche 24 octobre 2021. 

Newsletter Jam.

Recevez chaque semaine toutes les actualités musicales proposées par Jam., la radio "faite par des êtres humains pour des êtres humains"

OK