Big Red Machine : La dream team de Bon Iver et Aaron Dessner

Entre supergroupe et plateforme de création participative, Big Red Machine célèbre les idéaux d'Aaron Dessner (The National) et Justin Vernon (Bon Iver). Amoureux du beau jeu, les deux copains profitent d'un nouvel album pour aligner une équipe clinquante, capable de concurrencer le PSG sur le terrain des castings bling-blings. Taylor Swift, Fleet Foxes, Sharon Van Etten ou Ben Howard sont notamment de la partie. Qui dit mieux ?

Planqués sous le capot de Big Red Machine, Justin Vernon (Bon Iver) et Aaron Dessner (The National) célèbrent leur amitié par le prisme d'un concept ancré au cœur de la culture américaine : l'esprit de communauté. Si le nouvel album de Big Red Machine peut ainsi faire valoir des chansons imaginées en compagnie de Ben Howard, Taylor Swift, Fleet Foxes, This Is The Kit ou Sharon Van Etten, il convient de remonter la ligne du temps pour comprendre les fondements de ce projet conçu comme le prolongement de PEOPLE, un collectif créé en 2016 par la paire Vernon-Dessner en vue "d'établir un espace indépendant pour travailler de façon collaborative et spontanée. Un espace créatif, expressif par nature, où toutes les distractions ou obstacles inutiles qui se mettent en travers sont supprimés."

Une question, des chansons

Fruit des principes fondateurs établis par les deux musiciens, Big Red Machine publie un premier essai à l'été 2018 avec l'aide de Phoebe Bridgers, Lisa Hannigan et des musiciens d'Arcade ou de The National. Sympathique, mais un peu anecdotique, ce disque connaît aujourd'hui une suite bien plus aventureuse. Intitulé "How Long Do You Think It's Gonna Last ?", le deuxième album du collectif emmené par Aaron Dessner et Justin Vernon pose d'abord une question essentielle : "Combien de temps pensez-vous que ça va durer ?" Référence directe à la crise sanitaire - ou pas -, l'interrogation a le mérite de susciter la réflexion à la lueur de mélodies électroniques ou boisées, d'arrangements luxuriants et autres chansons savamment orchestrées.

Nostalgia, Ultra

Pour les fans de Bon Iver, cet album de Big Red Machine est une aubaine : l'occasion d'écouter d'une traite toutes les facettes d'un chanteur polyvalent, parti de mélopées folk-pop (période "For Emma, Forever Ago") pour finalement atterrir sur un nuage digital (sur)chargé d'ondes électromagnétiques (le récent "i,i"). Placé en ouverture du disque, le single "Latter Days" voit d'ailleurs Justin Vernom revenir à ses premiers émois aux côtés d'Anaïs Mitchell. Morceau "sur l'enfance, la perte de l'innocence et la nostalgie d'une époque où l'on n'a pas encore blessé ou perdu quelqu'un", ce joli "Latter Days" plante le décor et annonce la couleur : Big Red Machine aime les mélodies et la mélancolie.

My Taylor is rich

De son côté, Aaron Dessner profite de la parenthèse Big Red Machine pour peaufiner sa relation professionnelle avec Taylor Swift. Producteur du dernier album de la chanteuse, le multi-instrumentiste lui a offert un Grammy pour "Folkore". Bonne joueuse, Taylor lui renvoie l'ascenseur en posant sa voix de velours sur Birch et Renegade, deux morceaux soyeux et confortables à souhait. Pour Aaron Dessner, ce deuxième album de Big Red Machine est également un laboratoire, un lieu idéal pour s'essayer plus franchement au chant. Planqué derrière les mots de Matt Berninger chez The National, le multi-instrumentiste s'affirme ici derrière le micro avec justesse (The Ghost of Cincinnati) et ce qu'il faut dans la voix pour séduire les fans de José González.

Un espace de liberté

Là où le premier essai de Big Red Machine posait les bases d'un effort collaboratif, "How Long Do You Think It's Gonna Last ?" va bien plus loin en misant sur des participations étonnantes et un casting de luxe. Outre la présence de Taylor Swift, le nouveau disque du collectif offre un espace de liberté à plusieurs invité.e.s de marque : Robin Pecknold de Fleet Foxes (Phoenix), Ben Howard et This Is The Kit (June's a River), Naeem (Easy to Sabotage), Sharon Van Etten, Lisa Hannigan et My Brightest Diamond (Hutch) ont, notamment, répondu à l'appel de Big Red Machine. Du beau monde pour un bon disque.

Newsletter Jam.

Recevez chaque semaine toutes les actualités musicales proposées par Jam., la radio "faite par des êtres humains pour des êtres humains"

OK