Avec Friends That Break Your Heart, James Blake se livre à cœur ouvert

Ça y est ! Après les singles “Say What You Will”, “Life Is Not The Same” et “Famous Last Words”, James Blake revient en grande pompe avec son nouvel album, l’intime et profond Friends That Break Your Heart. Coup d’oeil sur ce diamant brut.

Un disque honnête et organique

Pour la conception de son cinquième album studio, l’artiste anglais a tout misé sur l’authenticité : avec classe et finesse, il aborde des thèmes parlants comme l’amour, l’amitié, le deuil ou encore le manque de confiance en soi. Chaque titre enchante et ensorcelle, et invite quiconque tendrait l’oreille à se laisser bercer par les pianos, les beats saccadés et les voix éthérées pour, petit à petit, entrer en communion avec l’artiste et sa vulnérabilité.

Une musicalité avant-gardiste

En 2019, James Blake dévoilait Assume Form, un album collaboratif reflétant un univers pop bien trempé. Avec Friends That Break Your Heart, le prodige britannique prend la tangente : entre ballades atmosphériques, chansons électroniques parsemées de choeurs gospel et compositions néo-RnB, l’artiste nous emmène vers de nouvelles contrées, quasiment inexplorées. 

Des collaborations pertinentes

Malgré l’essence personnelle de son projet, James Blake s’est entouré de plusieurs artistes pour concevoir cet album. Parmi les douze titres qui y figurent, le musicien nous offre quelques featurings efficaces et singuliers : tandis que la chanteuse SZA accompagne James Blake sur “Coming Back”, on retrouve les rappeurs JID et Swavay sur “Frozen”, un titre plus audacieux à la composition presque dissonante. Pour finir, la chanteuse Monica Martin pose sa voix sur “Show Me”, un morceau plus doux qui nous ramène à une ambiance digne des racines originelles de l'artiste.

Actuellement en tournée aux États-Unis, l'artiste se produira au Cirque Royal à Bruxelles le 4 mai 2022.

Newsletter Jam.

Recevez chaque semaine toutes les actualités musicales proposées par Jam., la radio "faite par des êtres humains pour des êtres humains"

OK