La RTBF teste les lunettes intelligentes pour vous!

Montres, bracelets, lunettes,... ces accessoires sont désormais devenus des objets connectés à Internet. On les appelle, les “wearables”, autrement dit, dispositifs “prêt-à porter”. Leur objectif: nous permettre de mieux appréhender le monde qui nous entoure grâce à des fonctionnalités inédites et à une connexion à Internet quasi permanente.

À la RTBF, nous observons de près l’évolution de ces technologies et expérimentons de nouveaux usages et concepts. Nous souhaitons offrir de nouvelles perspectives à nos publics grâce à des programmes et des expériences toujours plus innovantes.

Actuellement, deux types de lunettes connectées sont testés et développés chez nous: les Google Glass et les Vuzix M100.

Les premières ne sont pas encore commercialisées mais sont pourtant déjà bien connues des technophiles. Il s’agit des célèbres lunettes de Google. Dévoilées publiquement le 5 avril 2012, elles n’en sont toujours qu’au stade de prototype.

Le deuxième modèle que nous expérimentons sont les M100 de Vuzix. Une société New-Yorkaise fondée en 1997 qui s’est spécialisée dans les écrans portatifs et le développement de logiciels notamment utilisés dans les applications de réalités augmentées, dans les jeux en 3D ainsi que dans les équipements tactiques militaires.

Mise en route: D’une simplicité exemplaire, il suffit de les poser et d’orienter légèrement le prisme pour l’adapter à sa vue. Après un tutoriel rapide, les lunettes sont prêtes à l’emploi.

Expérience utilisateur: Les Google Glass proposent une utilisation complètement repensée et adaptée au périphérique. Il suffit d’utiliser des mouvements de tête et des commandes vocales (uniquement en anglais) pour naviguer dans l’interface de sorte à ce qu’on ne doive jamais se servir de ses mains. La branche fait également office de surface tactile grâce à laquelle il est possible de naviguer dans les menus ou de réaliser des opérations plus complexes. L’interface se veut volontairement simple et dépouillée.

Mise en route: les Vuzix sont livrées avec tout un attirail d’accessoires permettant de les porter. On retrouve dans la boîte: une batterie externe, une paire de lunettes de sécurité, des fixations, des bouchons en caoutchouc ainsi qu’un arceau permettant de fixer la branche. Il n’est pas évident d’adapter les M100 à sa vue tant les préréglages sont nombreux. Il faut d’ailleurs régulièrement recalibrer le dispositif et l’adapter à chaque utilisateur. Pas pratique...

Expérience utilisateur: les Vuzix utilisent quant à elle l’interface classique d’Android qui, en règle générale, convient très bien à une utilisation smartphone, mais qui est loin d’être adaptée à ce type d’usage spécifique. Impossible de sélectionner directement une application, il faut pour cela utiliser à l’aveugle des boutons en plastique (mal) situés sur le haut de la branche. Pire, pour naviguer dans certains menus, il est indispensable d’utiliser l’application mobile du constructeur. Celle-ci simule un trackpad tactile sur le smartphone et fait apparaître une souris dans l’affichage déjà minuscule des M100. Chaque manipulation est lourde et, dans ces conditions, il faut vraiment s’accrocher pour parvenir à ses fins.


Les applications en développement à la RTBF

Pour offrir à nos émissions des applications qui répondent à leurs besoins, nous avons lancé deux projets en développement. Un par paire de lunettes.

La première application destinée aux Vuzix était une application qui devait permettre aux animateurs Adrien Devyver et Gérald Wathelet (Un Gars, Un Chef) de parcourir les ingrédients et les étapes de préparation de leurs recettes, sans toucher les lunettes. Le tout, en enregistrant le point de vue des animateurs de sorte que le téléspectateur puisse connaître leur avis.

Malheureusement, ce projet a du être abandonné à mi-parcours en raison d'un développement difficile et d'un périphérique trop compliqué à utiliser et à configurer.

Le deuxième projet vise à réaliser une application “tout en un”. Objectif: qu’une émission puisse filmer une action tout en étant capable de recevoir des informations dans le prisme des Google Glass.

Il est ainsi possible d’injecter du texte, des images et mêmes des tweets ou des commentaires Facebook en temps réel. Les informations diffusées sont, elles aussi, enregistrées dans un format vidéo pour permettre de les intégrer au montage final. Ce développement est quant à lui toujours en cours avec la société Gantoise Endare qui collabore avec nous sur la faisabilité de ce projet.

“7 à la Une” est la première émission à profiter de ce développement dans le cadre de sa séquence “dans les yeux de…”. Découvrez en une séquence.

Aussi sur la RTBF

Toutes les vidéos RTBF