Tourisme wallon: les gîtes et les chambres d'hôtes ont eu la cote en 2016

C’est la province de Luxembourg qui a vu le nombre de ses visiteurs sensiblement augmenter grâce aux activités comme le kayak.
C’est la province de Luxembourg qui a vu le nombre de ses visiteurs sensiblement augmenter grâce aux activités comme le kayak. - © ERIC LALMAND - BELGA

De manière générale, le bilan touristique wallon en 2016 se porte plutôt bien. L’observatoire wallon du tourisme estime qu’on devrait être aux environs de 7,5 millions de nuitées dans les différents types de logements. 

Sur les neuf premiers mois de l’année, c’est pratiquement une hausse de 3% par rapport à 2015. Les hébergements dit de terroir comme les gîtes, les chambres d’hôtes ont enregistrés les plus fortes hausses de fréquentations (+10.2%), sans oublier les villages vacances et les auberges de jeunesse qui ont été privilégiés (+7%) en 2016. Les nuits à l’hôtel sont par contre en légère baisse (-2%), dans les campings également (-3,3%).

Les Belges, touristes en Wallonie

Six touristes sur 10 sont des Belges. 30% de Wallons, 43% de Flamands et 7% de Bruxellois. En deuxième position, ce sont nos voisins néerlandais (17%) et troisième, les Français (8,5%). Les Français qui ont été beaucoup moins nombreux à visiter la région wallonne en 2016. Il semble que les attentats de Bruxelles en mars 2015 aient refroidi nos voisins.

Les grandes attractions touristiques comme Pairi Daiza ou encore l’Eurospace Center se portent toujours aussi bien. Par contre dans les musées, les tendances montrent une baisse de 6% sur les onze premiers mois.

Tourisme "nature" en vogue

Le Brabant wallon a lui perdu le plus de visiteurs cette année (-7%). Une diminution de fréquentation qui s'explique par sa proximité géographique de Bruxelles. Il faut dire que, en 2015, les chiffres avaient été gonflés par les célébrations du Bicentenaire de la bataille de Waterloo. Un événement qui avait amené un grand nombre de touristes étrangers.

C’est la province de Luxembourg qui a vu le nombre de ses visiteurs sensiblement augmenter grâce aux activités dites "nature" comme le kayak.

Et puis, en 2016, la Région wallonne a boosté ses investissements et ses infrastructures pour le vélo. Le "vélo-tourisme" a enchanté les vacanciers, mais aussi les professionnels du secteur qui ont mis en place des circuits thématiques ou encore les fameuses balades gourmandes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK