Les nouveaux (et parfois inattendus) producteurs de gel hydroalcoolique

Poussées par un élan de solidarité, certaines entreprises, se jugeant capable de répondre en tout ou en partie à ce besoin, se sont lancées dans la production de gel hydroalcoolique. Une expérience inattendue pour toutes, mais un défi relevé avec succès.

Les distilleries artisanales

5 images
La distillerie de la Ferme de Mont-Saint-Jean à Waterloo. © La distillerie de Waterloo
la distillerie de la Ferme de Mont-Saint-Jean à Waterloo.  © Luc Viatour

C’est la plus petite distillerie du royaume qui nous a reçus chez elle, la distillerie de la Ferme de Mont-Saint-Jean à Waterloo

Habituée à produire du whisky ou du gin, c’est ce jour-là de l’alcool à 90 degrés, à destination des pharmacies qu’elle préparait dans de gros bidons de vingt litres.

Le but pour cette entreprise n’est pas de faire du bénéfice, mais bien de répondre à une demande pressente des pharmacies et du monde médical, en manque d’alcool pour préparer le gel hydroalcoolique.

Elles sont une vingtaine en Belgique à se lancer dans ce type de production inhabituelle pour la plupart. Plus d’info sur l’initiative de ces distilleries en cliquant ici et .

Producteur de produits cosmétiques

5 images
Libinvest Cosmetics, entreprise de production de produits cosmétiques, confectionne du gel hydroalcoolique. © Thomas Libert
Libinvest Cosmetics, entreprise de production de produits cosmétiques, confectionne du gel hydroalcoolique. © Thomas Libert

Nous sommes très fiers de participer à notre petite échelle à cette chaîne humaine qui se mobilise pour vaincre ce fléau.

Libinvest Cosmetics, une entreprise de production de produits cosmétiques basée à Binche, a voulu elle aussi donné un coup de pouce au monde médical. 

Thomas Libert, son directeur nous explique les raisons de ce dévouement : "Nous ne pouvions rester insensibles. Comme nous avons tout le matériel et les matières premières nécessaires à la fabrication de ce gel, nous avons mis nos ressources et notre énergie pour en produire." 

Nous avons tous les outils et le personnel qualifié pour y arriver.

Cette entreprise ne produit pas d’alcool, mais a mis au point une recette de gel hydroalcoolique bien à elle : "Notre responsable de laboratoire a étudié une formule qui répondait aux besoins du gel hydroalcoolique, en y ajoutant sa petite touche personnelle pour le confort des utilisateurs. Nous avons replanifié en urgence les fabrications en cours non urgentes et contactés nos fournisseurs pour nous soutenir dans notre projet."

Les bières trappistes de Chimay

Du gel hydroalcoolique à l’odeur de la Chimay Bleue ?

Non, son directeur, Xavier Pirlot s’explique : "Nous ne produisons pas d’alcool. Nous ne sommes pas équipés pour cela. Nous avons acheté les ingrédients nécessaires pour la fabrication du gel."

L’objectif pour les bières de Chimay n’est pas d’en produire des hectolitres. Leur gel hydroalcoolique maison est réservé avant tout à un usage interne et le surplus est distribué auprès des "blouses blanches de la région".

Il est "certifié par un pharmacien" nous dit son directeur et "nous suivons les recommandations de l’OMS pour la recette." Leur production sera modeste (100 litres) et cette activité originale prendra fin en même temps que la crise.

Comment faire son gel hydroalcoolique ?

Si vous voulez vous lancer vous aussi dans la confection d'un gel hydroalcoolique, rendez-vous sur notre page Facebook : en cliquant ici, vous serez redirigés vers notre tuto !


►►► À lire aussi : Qui du savon ou du gel hydroalcoolique est le plus efficace ?


 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK