Boom des chirurgies esthétiques du sexe féminin

Nez, lèvres, seins, ventre, fesses, mollets... Les femmes peuvent désormais corriger toutes les parties de leur corps. Même l’entrejambe ! Elles sont de plus en plus nombreuses à faire appel à la chirurgie esthétique pour donner une nouvelle apparence à leur sexe.

Des dizaines de demandes par mois 

La chirurgie de l'intime, ce n'est pas neuf. Mais ces dernières années, les demandes ont véritablement explosé. Comme ses confrères, le Dr. Assaf Zeltzer reçoit de nombreuses femmes désireuses de changer l'aspect de leur sexe. "Avant, j'opérais cinq patientes par an. Aujourd'hui, je fais une dizaine d'interventions par mois", précise le chirurgien plasticien.

Réduction des petites lèvres, augmentation du volume des grandes lèvres, resserrement vaginal, dégagement du capuchon clitoridien, gonflement du mont de Vénus : les demandes sont nombreuses.

Objectif : effacer les accouchements

Ce que veulent les femmes, c'est effacer les traces laissées par les accouchements. "Comme dans la chirurgie des seins et du visage, elles demandent de reculer dans le temps", explique le chirurgien. "Elles veulent quelque chose de net, sans surplus de peau et de graisse. Bref, un sexe jeune et juvénile."

Des petites lèvres trop longues

La demande la plus courante est la nymphoplastie. Cette opération vise à réduire la taille des petites lèvres. Fabienne, 36 ans, l'a subie pour raisons médicales.

Dans son cas, il s'agit de chirurgie réparatrice. "Ce n'était pas beau mais j'avais appris à vivre avec", témoigne cette maman de deux enfants. Elle décrit un inconfort permanent : "Quand je sortais des toilettes, j'avais mes lèvres qui restaient bloquées dans l'élastique de ma culotte. C'était vraiment très gênant..."

Une opération qui comporte des risques

La réduction de la taille des petites lèvres n'est pas une opération anodine. L'intervention se pratique sous anesthésie locale et ne nécessite pas de séjour à l'hôpital. Mais la revalidation prend du temps.

Fabienne s'en souvient, les jours qui ont suivi l'intervention ont été douloureux. "C'est un endroit sensible et humide qui met du temps à se cicatriser. Les fils tiraient, ça faisait très mal. C'était comme un accouchement mais en pire !"

Coût de l’intervention : entre 1000 et 3000 euros

Coût de l'opération pour Fabienne : 2500 euros, entièrement pris en charge par la mutuelle. Mais dans 80% cas, les patientes paient la totalité de la somme. La plupart des chirurgies de l'intime se pratiquent désormais pour raisons purement esthétiques.

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK