Le SDI, syndicat des indépendants, réagit à la multiplication des magasins éphémères

Le Syndicat des Indépendants face à l'émergence des magasins éphémères

Jean-François Dondelet, l'invité d'Anne-Laure, est le secrétaire politique du SDI, le syndicat des indépendants et des PME qui se positionne contre le choix de la Région Wallonne et de son ministre de l'économie Jean-Claude Marcourt d'ouvrir les centres villes aux pop-up-stores, autrement dit aux magasins éphémères. Comment ? Et bien en réformant notamment la durée du bail commercial qui pourra devenir courte, entre un jour et un an et donc ainsi favoriser les magasins éphémères.

Avantages et inconvénients des pop-up-stores

Bien sûr, ces magasins peuvent permettre à des jeunes de se lancer en testant un nouveau concept mais il faut des balises selon Jean-François Dondelet : qu'en est-il du service après-vente dans ces magasins ? Des prix écrasés qui font de la concurrence déloyale aux magasins traditionnels lorsque de grandes marques se cachent derrière ces enseignes ? Du montant des loyers exigés par des propriétaires avides concernant ces points de vente ?

Communiqué de presse

Toutes ces questions et d'autres encore le SDI les pose via un communiqué de presse au Gouvernement.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK