Votre maison est humide: attention à votre santé

Il y a des signes qui ne trompent pas : buée qui stagne sur les vitres, radiateurs qui rouillent, taches de moisissures sur les murs. L'humidité peut entrner une dégradation de votre logement mais aussi et c'est plus grave, de votre santé. Avant d'en arriver là, il faut agir. Oui, mais comment assainir son logement et à qui faire appel en toute confiance?  

Nous nous sommes rendus à Gilly chez Laurent qui a des gros problèmes d'humidité dans sa maison. Et depuis son achat il y a sept ans, il a fait des gros travaux de rénovation pour tenter d’éradiquer l’humidité qui y règne : "J’ai refait la toiture, l’isolation des murs extérieurs avec un bardage en ardoise. J’ai mis de nouveaux châssis. En gros, j'ai presque tout refait mais il y a toujours un souci d'humidité, même un gros".

Problèmes de santé 

Mais malheureusement, l’humidité est toujours là quelle que soit la saison et cela impacte la santé de Laurent : "En été, il y a des pics d'humidité, cela me prend la gorge. Cela me prend le nez. Il m'est arrivé en me mouchant d'avoir du sang et de devoir dormir la tête sous la fenêtre ouverte car c'était insupportable". Même dans sa chambre, le radiateur qui était neuf a rouillé très vite, rongé par l'humidité. 

(Faux) Expert?

Pour en finir avec ces problèmes et trouver une solution, Laurent a pris rendez-vous avec une société spécialisée dans l'analyse de la qualité de l'air intérieur. Sur son site, elle propose un kit de dépistage afin d'établir un diagnostic. Mais dès leur arrivée, un jeune homme de cette société estime que ce n’est pas nécessaire de faire une analyse avec ce dernier : " Le kit, c'est 250 euros mais comme vous n'avez pas de VMC, de système de ventilation mécanique et que vous avez déjà fait des travaux pour isoler votre maison, il y aura d'office des problèmes de pollution d'air intérieur. Je ne vais donc pas vous faire payer un kit pour cela mais on peut aller voir les problèmes d'humidité".

Après avoir analysé sommairement avec un hygromètre qui analyse l’humidité à 4,5 cm à l'intérieur des murs pendant 15 minutes, il constate que beaucoup d'entre eux sont trempés. Il propose à Laurent plusieurs solutions :  Si on veut injecter les murs, traiter tous les murs, on est à 14.000 euros". Laurent est effaré du prix et se demande même comment il a fait le calcul sans mesurer les murs... Il n'y croit pas.

Un vendeur 

Pendant quinze minutes encore, cet "expert" va expliquer toutes les solutions possibles : "Donc il y a le système de ventilation naturelle. C'est soit faire des gros trous dans les châssis mais ce n’est pas top au niveau du travail qui a été fait d'isolation. On a les systèmes de ventilation simple flux par extraction et c'est un système qui tourne 24 heures sur 24 à 2 000 euros et qui ne fait pas de bruit. Ensuite, on a un système de ventilation par insufflation à 3 500 eurosAprès, on a des systèmes double VMC flux complet à 6 000 euros. Et maintenant ce qui a été créé, c'est nouveau, cela fait un an que cela existe, ce sont ces systèmes-là mais en décentralisés en fait. C'est le même concept et le prix est de 2 700 euros. Garantis deux ans et on vous garanti qu'il n'y aura plus de moisissures". Satisfait ou remboursé. Laurent est soufflé : "C’est un bon vendeur qui a du bagout mais je n’y crois absolument pas à son système de ventilation".

Expert officiel 

Laurent a aussi fait appel au Sami (appelé CRIPI à Bruxelles), le Service d'analyse des pollutions intérieures du Hainaut situé à Mons. Sur ordonnance d'un médecin, les analyses et les conseils sont gratuits. Si il n'y a pas de demande médicale, le service n'intervient pas sauf en province de Hainaut. Le coût alors, sans ordonnance, dépend des analyses mises en œuvre : une intervention est estimée à 500 euros.  

Moisissures toxiques

Diane Servais, biologiste, et Eric Astierperet, conseiller à Hainaut Vigilance Sanitaire, ont pendant plus de deux heures prélevé différents échantillons de moisissures et analysé les murs et l'air de la maison. Après une semaine en laboratoire, voici ce que la biologiste a découvert: "Dans sa chambre, cela va mais sous les escaliers, dans sa salle de bain et sa salle à manger on a découvert des Cladosporium, Aspergillus et Penicilium. Les trois moisissures sont allergisantes et les deux dernières peuvent émettre des mycotoxines donc cela a un impact sur la santé. Et certains Aspegillus peuvent entraîner des infections pulmonaires. A éliminer donc très rapidement car vous pourriez avoir des maux de tête et des problèmes respiratoires importants".

Conseils 

Ensuite, Diane va prodiguer des conseils d’aménagement : "Nettoyer les moisissures, retirer les plaques de gypse car les moisissures se nourrissent de cellulose (le papier à la surface de ces plaques), ..." Pour la Province de Hainaut où le service a démarré en 2002, ils en sont à 2 700 analyses, entre 150 et 200 interventions par an. Au final, Laurent se rend compte qu’il a encore du pain sur la planche et qu’après avoir nettoyé les moisissures, il devra certainement encore faire appel à des entrepreneurs pour améliorer son logement.

Un bon conseil consiste à demander d’office trois devis afin de pouvoir comparer les travaux, les prix et les garanties... Il faut aussi s’assurer de la bonne réputation de l’entreprise car, en cas de faillite, il ne sera plus possible de faire appel à la garantie décennale (dix ans). Laurent pourra aussi s'informer en consultant les brochures spécialisées du CSTC, le Centre scientifique et technique de Construction accessible aux particuliers (version papier ou version internet). Sur leur site, il peut trouver aussi une liste d'entrepreneurs spécialisés. 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK