Un robot qui repasse ? On a testé son efficacité

Fini la corvée de repassage, ce mannequin "robot", paraît-il, s’occupe de tout à votre place. Ses promesses : sécher, repasser un vêtement en 10 minutes. Mais allons-nous jeter pour autant aux orties nos centrales vapeur ? Nous avons très envie d’y croire, surtout si on utilise une chemise par jour pour aller au boulot. Irina, une repasseuse professionnelle, l’a testé pour nous.

Dès le départ, Irina Kalpakchyan, repasseuse professionnelle chez Euroclean Service est sceptique : " La machine ne peut pas travailler toute seule, il faut enfiler la chemise et mettre les boutons." Il faudra 2 minutes à Irina, rien que pour enfiler la chemise humide. Cet appareil souffle de l’air chaud. Sa puissance est de 1 200 Watts. Irina pendant ce temps, repasse une même chemise avec sa centrale vapeur professionnelle de 3 600 Watts. Cela dure 5 minutes 34 secondes : elle aura consommé 0.334 kilowattheures. Le robot repasseur, lui, a besoin de 20 minutes… Au total, il aura consommé 0.400 kilowattheures en plus qu’un fer professionnel. On a aussi testé avec un fer classique de 2 320 W. Durée : 5.49 minutes, consommation moindre encore : 0.225 kWh.

Ni pratique, ni efficace

Ce robot ne plaît pas à Irina, il fait beaucoup trop de bruit, il donne même mal à la tête. Il est lent et n’est pas précis : il y a encore des faux plis. Sandra Correia, Co-gérante chez Euroclean Service, nous avoue avoir acheté d’occasion un autre robot de ce type mais professionnel il y a quelques années en seconde main. Mais ne l’avoir jamais vraiment utilisé car ce n’était pas pratique, ni rentable. De plus, Sandra met en garde : Ce robot peut abîmer aussi et déformer les vêtements.

Encombrant et cher

Oubliez les matières délicates comme la laine et les longues tenues aussi ou les t-shirts pour enfants. De plus, il ne repasse pas les poches intérieures. Cette machine encombrante ne fait pas le poids. Rien de tel qu’un fer à repasser. A la limite, il pourrait être utile en cas d’urgence vestimentaire pour un étudiant qui a deux mains gauches et qui a besoin d’une chemise pour passer ses examens et n’a jamais repassé de sa vie. Mais cela a un prix : nous l’avons payé sur le Net 59,95 euros. Et pour tout vous avouer, ce robot défroisse plus qu’il ne repasse… Nous vous déconseillons cet appareil si vous souhaitez une chemise nickel.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK