Salon Seafood: à la recherche des produits de la mer originaux

Le salon Seafood de Bruxelles, vous connaissez? Probablement en avez-vous vaguement entendu parler mais vous n'y avez jamais mis les pieds. Et c'est bien normal puisque cet événement, le plus important au monde, n'est accessible qu'aux professionnels du secteur.

Près de 2 000 exposants pour des centaines de milliers de produits présentés, Seafood donne le tournis. C'est pourtant le lieu où les acheteurs du monde entier viennent dénicher des nouveautés susceptibles d'être commercialisées.

Le snacking comme grande tendance

La restauration rapide et nomade, le snacking, se décline à l'infini. Pour grignoter tout d'abord, avec des bâtonnets de saumon à la mangue ou des mini saucisses au poissons mélangés. Comme repas complet, c'est le Poke Ball (prononcer Poké) qui est à la mode. Sorte de cousin des sushis, il est présenté en salade. On le retrouvera dans nos supermarchés d'ici quelques semaines pour moins de huit euros.

Pour ceux qui apprécient les saucisses de Francfort mais pas la viande qui les compose, une entreprise des Philippines propose leur équivalent à base de poisson. Et quand on demande de quel poisson il s'agit, on nous répond "un mix de tout"!

Le poisson comme base universelle

A en croire les fabricants, le poisson peut se substituer à de nombreux ingrédients traditionnels. Ici, on goûte des nouilles sautées dont la pâte est en fait composée de surimi. Elles se marient très bien, nous jure-t-on, avec les fruits de mer. Là, on propose des tranches de pâte pour lasagne. Sauf qu'il n'y a pas non plus de farine, et de gluten, mais toujours du surimi. Ce produit a d'ailleurs obtenu le prix Seafood Experience Global pour l'innovation.

Mais le salon Seafood n'est pas le plus important au monde pour rien. A côté des produits que l'on retrouvera dans les magasins du monde entier, il y a aussi ceux qui visent le marché de la restauration. Parmi les finalistes des prix d'excellence, il y a par exemple des boulettes à la sauce tomate ou à la sauce espagnole. Bien entendu, les boulettes contiennent du thon et non de la viande, sont surgelées et ne nécessitent que vingt minutes de cuisson dans le four. Aucun ingrédient à ajouter: tout est préparé à l'usine et le client final n'y verra que du feu. De toutes façons, il existe également des centaines de condiments et autres sauces préparées à base de poissons, fruits de mer ou algues et qui ne demandent qu'à relever le goût des nombreux aliments surgelés qui ornent la plupart des stands.

Impossible de tout citer tellement le choix est vaste. A se demander s'il reste des choses à inventer sur base des produits de la mer. Et chaque année, une centaine de nouveautés sont pourtant présentées pour concourir aux prix d'excellence. Beaucoup seront commercialisées, ici ou ailleurs, car le poisson est tendance. La preuve: le salon s'est encore agrandi et se veut toujours un peu plus incontournable.

Le salon Seafood : le poisson vraiment sain ? au JT du 25/04

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK