Rouler à vélo avec des stabilisateurs flexibles: l'invention belge

En règle générale, lorsqu'un enfant apprend à rouler à vélo, il utilise des stabilisateurs. Ces petites roulettes sont reliées au cadre du vélo par des barres métalliques rigides. Le vélo ne peut donc pas se pencher dans les virages comme le voudrait la logique. L'enfant apprend donc à pédaler, mais pas à se positionner correctement et acquérir l'équilibre souhaité. Mais de jeunes ardennais ont trouvé la solution en développant des stabilisateurs flexibles: les stabilisateurs Baswil!

Une idée qui a mis du temps à germer

Bastien, un des concepteurs, a donné de nombreux stages d'apprentissage au vélo dans la commune de Florenville. Avant cela, il avait observé ses sœurs apprenant à rouler sans stabilisateur. Pendant que l'une pédalait, l'autre, assise sur le porte-bagages, se servait de ses jambes comme balancier, pour stabiliser l'engin. L'idée d'appliquer la technique aux petites roulettes était née, encore fallait-il la concrétiser. Et c'est William, jeune ingénieur, qui a conçu le produit actuel. Les roulettes existent toujours mais les barres métalliques ont été remplacées par des éléments en plastique bien plus souple et déformable. Grâce à ce système, le vélo se penche donc dans les virages et les enfants peuvent compenser les pertes d'équilibre en déplaçant tronc et bras. En théorie, ils acquièrent donc les bonnes bases.

Testé par les premiers concernés

Nous nous sommes rendus à l'école libre de Sainte-Marie-sur-Semois, dans la commune des inventeurs du système. Nous avons fait essayer aux enfants de maternelle un vélo équipé de stabilisateurs traditionnels ainsi qu'un vélo équipé du système Baswil. En fait, la différence est flagrante avec les enfants qui possèdent le plus d'expérience et de capacités psychomotrices. On voit clairement le vélo "Baswil" se pencher dans les virages pendant que le jeune cycliste accompagne le mouvement. Mais pour les plus inexpérimentés, la solution la plus originale ne se révèle pas nécessairement meilleure. L'invention n'est pas miraculeuse et ne permet pas d'apprendre à rouler en quelques minutes, mais elle offre en théorie la possibilité d'appréhender de manière concrète les conditions réelles de roulage sans stabilisateur.

Si le système vous intéresse, sachez qu'il faudra encore patienter au moins jusqu'à la fin de l'année pour le dénicher dans le commerce car les concepteurs sont à la recherche de fonds pour démarrer la production. Ils viennent de lancer un financement participatif afin de récolter les 75 000 euros nécessaires. Et pour tout versement de 30 euros, vous aurez droit à une paire de stabilisateurs, dès qu'ils seront fabriqués!

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK