Pâtée pour chiens ou pour chats : y a-t-il vraiment une différence ?

Y a-t-il vraiment une différence entre la nourriture pour chats et chiens? Ou s’agit-il du même produit, avec juste des emballages différents? Il faut dire que la nourriture pour animaux, c’est un vrai business. Et un business qui se porte plutôt bien.

Chiffres 2017 de la fédération européenne du secteur

  • 80 millions de foyers européens hébergent au moins un animal domestique.
  • 200 usines à travers le continent produisent huit millions et demi de tonnes de nourriture.
  • Chiffre d'affaire : 20 milliards et demi d'euros.

Pour savoir s'il y a une vraie différence, on a voulu faire l’expérience : donner de la nourriture pour chats à des chiens et de la nourriture pour chiens à des chats… Mais, avant de se livrer à cette expérience intéressante, on a pris nos précautions : on est allés à la faculté vétérinaire de Liège pour voir Marianne Diez. Elle est vétérinaire et spécialiste de la nutrition animale. On lui a demandé si intervertir les aliments pour animaux, ce n’était pas dangereux.

"Non, pas du tout. Disons que je ne le recommande pas à long terme. Mais, pour une seule expérience, avec des animaux adultes et en bonne santé, il n’y a pas de problème."

1° étape : les 5 chats de Béa

Nous voilà rassurés. Et nous voici donc chez Béa et ses cinq chats : Chanel (alias Chacha), Tigrou, Poupousse, Poupette et Chipie. Au menu aujourd'hui : Pedigree Pal, Cesar et produits blancs au bœuf pour chien. Mais pourquoi avoir accepté que vos chats soient des cobayes pour cette expérience?

Vu que c’est de la nourriture pour chats et qu’on a des chats, dans le magasin, on prend automatiquement de la nourriture pour chats. Maintenant, c’est vrai que ça me plairait de savoir ce qu’il y a dans la nourriture pour chiens. Est-elle aussi bonne pour les chats? Les ingrédients sont-ils différents?"

Une fois leurs écuelles remplies, les félins se précipitent et dévorent à belles dents la nourriture pour chiens. Et si, après cinq minutes, il reste encore un peu de pâtée, c’est parce que les chats, généralement, préfèrent venir manger plusieurs fois par jour… 

2° étape : Fred et ses trois chiens

Et les chiens? Vont-ils craquer pour la nourriture pour félins? Pour le savoir, rendez-vous chez Fred et ses trois chiens : Colt, Roméo et Nox.

Dès qu’il prend les boîtes de Félix, Sheba et autre pâtée pour chat premier prix au bœuf, les chiens semblent fort intéressés. Et, ici aussi, une fois servis, ils n’en laissent pas une miette…

Conclusion de Fred?

"Comme disait la pub, " une assiette vide en est la preuve ". Je n’ai même pas eu le temps de voir s’ils préféraient le Felix, le Sheba ou le premier prix : ils se sont jetés dessus comme la vérole sur le bas-clergé et je ne sais plus qui avait quoi…"

Alors, interchangeables, les aliments pour chiens et chats ?

Pas du tout! Marianne Diez nous explique :

" Il y a une différence extrêmement importante en termes de composition. Le chat est un carnivore beaucoup plus strict que le chien. Donc, les aliments pour chats sont généralement 7 à 15% plus riches en protéines que les aliments pour chiens, dans lesquels on trouvera plus de légumes et de céréales."

Mais l'essentiel, c'est que les animaux en raffolent. Une appétence favorisée à coup de petits trucs. Dans une pâtée au bœuf, par exemple, il vient d'où, le goût bœuf?

"Il vient de ce qu’on appelle les hydrolysats protéiques. Il y a une possibilité que ce soit du bœuf en tant que tel, mais, pour que ce soit extrêmement appétissant, l’industrie va plutôt privilégier les hydrolysats, c’est à dire des produits à base de bœuf qui ressemblent un petit peu à de l’Oxo."

Accessoirement, pour qu’une pâtée puisse se dire " au bœuf ", il suffit qu’elle contienne… 4% de bœuf.

Manger équilibré...

Quand les aliments préparés pour animaux domestiques se sont imposés sur le marché, on a constaté une baisse du nombre d'animaux carencés, même si le corollaire, c'est qu'on a vu une augmentation du nombre d'animaux obèses, parce que stérilisés et sédentaires. Depuis peu cependant, les vétérinaires voient revenir des animaux carencés. Parce que leur maître a décidé de les nourrir lui même. Or, précise Marianne Diez, bien nourrir son animal, ça ne s'improvise pas. Il vaut mieux consulter son vétérinaire : celui-ci déterminera le bon régime à donner à Médor ou Poussy. En attendant, évitez de confondre trop souvent nourriture pour chiens et pour chats...

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK