On a testé Ricorso, le site qui évalue les trésors cachés dans le grenier

Ricorso, c'est le nom d'un site web lancé par un antiquaire anversois. Sa promesse : en 48 heures et pour 20 euros, donner la valeur d'un objet : oeuvre d'art, montre ancienne, bouteille de vin, voire voiture ancienne...

Evaluer la valeur d'un objet sur base d'une simple photo, c'est possible ? Ça donne des résultats fiables ? Pour en avoir le cœur net, on a testé le site et l'a comparé avec les résultats d'un expert en chair et en os...

Mardi, 12 h 30

Pour tester le site, nous soumettons deux objets : un tableau, signé M. Van De Velde, et une montre Breitling Premier. Nous ne savons pas grand chose des deux.

Le site est extrêmement simple. Peut-être un peu trop, d'ailleurs : on ne peut mettre qu'une photo par objet et un bref descriptif. Vous avez le choix entre le néerlandais et l'anglais. J'écris en anglais, histoire de tester le côté international du bidule. Très vite, je suis invité à payer par Pay Pal, seul mode de paiement autorisé. Surprise, ce n'est plus 20 euros, mais 24 euros 20, on n'avait pas pensé aux taxes.

L'homme qui a lancé Ricorso s'appelle Boris Devis. Un petit tour sur internet nous apprend que cet Anversois est une star en Flandre parce qu'il passe à la télé dans une émission où différents antiquaires se battent pour acheter des objets proposés par les spectateurs.

Mercredi

Ricorso envoie deux mails. le premier pour demander d'autres photos (on se doutait bien que faire une évaluation avec une seule photo, c'était maigre...) Et le second pour dire que, si leurs spécialistes essaient de répondre dans les 48 heures, il arrive qu'ils aient besoin de plus de temps.

Jeudi, 12h 30

Nous arrivons chez Daniel Otten. En 50 ans de carrière, ce directeur d'hôtel des ventes a dû procéder à des dizaines de milliers d'évaluations. On voudrait son avis pour le comparer avec les chiffres que le site web devrait nous envoyer dans les minutes qui viennent. Pour le tableau, Daniel se penche dans ses archives et dans différentes bases de données payantes. Résultat : entre 250 et 300 euros.

Sur ces entrefaites, le mail du site web est arrivé. Et, bingo ! Il estime le tableau entre 300 et 400 euros. Réaction de Daniel Otten : "On est bien dans la même gamme de prix. oui, c'est possible".

Doute

Pour la Breitling, Daniel a un doute...

"Il y a des petits éléments qui ne sont pas conformes. Le 7 n'est pas conforme, le cadran des secondes n'est pas conforme aux modèles similaires. Maintenant, il se peut qu'il s 'agisse d'une variante de Breitling. S'il est établi que c'est une vraie, là, je peux donner une estimation : de 1000 à 1300 euros. Mais je ne garantirai pas, dans l'état, qu'il s 'agisse d'une vraie."

Vendredi

Pour avoir les résultats de Ricorso, nous devrons attendre un jour de plus. Et c'est donc vendredi que nous apprendrons que, pour l'expert anversois, l'authenticité de cette montre n'est pas remise en question. Et qu'elle vaudrait entre 1110 et 1550 euros.

La question

Daniel, évaluer des objets sans les avoir en main, ça vous paraît sérieux ou pas ?

"Ce ne sont jamais que des estimations sous réserve. C'est à dire qu'on ne peut pas dire avec certitude que l'oeuvre est authentique. Lorsque nous faisons une estimation d'une oeuvre, on la fait sous réserves. Lorsqu'elle rentre réellement pour être vendue, elle est réexaminée et éventuellement, si quelque chose ne va pas, si une signature a été ajoutée, s'il y a des dégâts qui n'étaient pas visibles sur la photo, on en tient compte."

Eh oui, parce que des estimation par mail, Daniel, il en fait aussi, des dizaines par semaine. Seule différence : chez lui, elles sont gratuites !

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK