On a testé Little Green Box: box repas bio, locale, 100% belge et presque zéro déchet

Des box repas, il y en a des tas sur le marché : Hello Fresh, Colruyt, Click and Cook de chez Delhaize, SimplyYourBox de chez Carrefour, la bio de chez eFarmz et voici la petite dernière qui est bio et locale, 100% belge : Little Green Box. Des paniers repas bio avec recettes et des produits de saison livrés à domicile ou dans des points d’enlèvement. Presque zéro déchet. Gwen et Nathan ont testé.  

Arrivée sur le marché en septembre 2017, la box repas Little green box” se veut 100% belge, bio et presque sans déchets. L'initiatrice Szandra Gonzales a adapté un modèle qu’elle a vu en Suède : du champ à l’assiette en passant par une box. Son objectif est de valoriser et développer l’économie locale, viser le zéro déchet et surtout promouvoir le bio. Rien ne prédestinait Sandra à travailler dans ce domaine. Analyste financière, c’est suite à un burn-out qu’elle prend des cours du soir de traiteur et décide de se lancer.

Zéro déchet?  

Au départ, le consommateur paie 30 euros de consigne car à part les emballages sous vide pour la viande, le poulet et le poisson, les contenants sont lavés et remis en circuit après leur utilisation. Les produits secs viennent directement dans des bocaux en verre et les légumes viennent dans des sacs fabriqués à Namur. La plupart des produits sont en vrac dans la boîte et l'idée c'est que lorsque les clients remettent tout dans la boîte pour la rendre au point de départ de Little Green Box. Presque du zéro déchet.

Local  

Tous ces produits frais proviennent de 80 producteurs et transformateurs locaux sauf 3 produits:le riz sauvage qui vient de France de Grèce et le boulgour et le quino qui sont italiensLes pommes de terre poussent dans les champs de la ferme de la Distillerie à Bousval et pour ces jeunes maraîchers qui vendent aussi aux particuliers, ce panier repas ne leur fait absolument pas de concurrence. Marie Vermeiren aime ce retour aux sources et aux contacts humains: "Quand ils n'ont pas assez dans une box, ils viennent se dépanner, reprendre des produits pour un autre repas”. Peu de kilomètres mais aussi moins de pollution car les camions ne sont pas frigos : "On travaille avec des caisses isothermes, avec des glaçons pour garder la chaîne de froid, et donc on n'est pas dans du carton. Cela demande un peu plus de travail car nous n'allons pas juste déposer la boîte chez le client, on la reprend ensuite, donc c'est une logique inversée. C'est beaucoup de travail ici dans l'atelier, mais ça en vaut la peine!", précise Sandra. Nos testeurs sont ravis car cela limite les déchets. 

De saison 

Szandra Gonzales, fondatrice Little Green Box, nous explique sa différence par rapport aux autres box : "On travaille aussi un peu à l'inverse des autres, on ne crée pas une recette et on va chercher nos produits, au contraire, on demande les produits disponibles aux producteurs, et on élabore nos recettes en fonction. On est à l'écoute de la nature." Mais en hiver, comme la terre produit moins, on imagine que le choix des légumes est restreint mais c’est de moins en moins le cas avec le réchauffement climatique comme nous le confirme Gwenaël du Bus de Warnaffe de la ferme du peuplier à Bossut Gottechain : "Nous sommes quand même un peu équipé en conservation, on a plus grand chose sur les champs, on a des poireaux, des choux. Tout le reste est stocké à des températures différentes mais on a aussi des tunnels de cultures abritées et comme l’hiver est moins froid, on a des légumes qui poussent presque tout l’hiver."

Au-delà du côté bobo bio?   

Beaucoup de gens vont estimer que cette box est encore destinée aux bobo-bios mais pour Romain Lanen-Barco qui s’occupe des opérations chez Little Green Box, cela va au-delà : "Il y a je pense, une réelle prise de conscience : manger bio - local, au-delà de l'effet de mode." Gwen aussi est séduite : " C'est bio et local, les aliments ne viennent pas du bout du monde, on fait vivre les producteurs locaux. C’est pas mal. "

Prix?  

Aujourd'hui, le projet n'est pas encore rentable. 70 boxes sont livrées chaque semaine. Cette coopérative à finalité sociale depuis peu espère en livrer 300 maximum, ce qui pourrait diminuer les prix. Car ce n’est pas simple de diminuer les prix pour Szandra : "On a des coûts fixes élevés, on reprend les boites, le matériel est consigné, gros investissement pour nous. Les producteurs sont payés au juste prix. Nous ne recevons aucun subside." Via un système de paiement en ligne, vous recevez une boite avec tous les ingrédients et les fiches recettes pour préparer jusqu’à quatre repas par semaine. Les box existent en version carnée ou végétarienne pour une famille de six personnes maximum. Suivant le nombre de repas et de mangeurs, le prix d’une box Little Green Box varie de 4,79 euros l'assiette à 9,75 eurosUne box, bio aussi, eFarmz varie de 5,3 euros à 8,8 euros. Gwen estime que le prix est raisonnable pour du bio mais ne prendrait pas cette option tous les jours. Nathan, lui, est ravi que l’on préserve la nature sans mettre de produits chimiques. Ces paniers repas sont livrés dans le Hainaut jusque Mons, dans le Brabant Wallon à Bruxelles et bientôt à Liège. Comptez alors 5 euros supplémentaire par livraison ou choisissez un point d’enlèvement, c’est gratuit! 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK