On a testé les podomètres 

C’est un fait : la marche est un des meilleurs sports qui soit. Respectueux du corps, bon pour le système cardio-vasculaire et les articulations… La liste de ses bienfaits est longue. Mais dans une société où l’on prend la voiture pour un rien, pas toujours facile de s’y mettre. Sauf si… On a un bon podomètre.

Comment se motiver pour marcher? La question peut paraître saugrenue mais pour beaucoup, elle ne l’est pas. A la moindre occasion, en effet, on prend un ascenseur, on se déplace en voiture, réduisant ainsi le nombre de pas nécessaires à une bonne santé.

10 000 pas ou trente minutes de marche par jour ?

Combien de pas faut-il faire ? " Selon certaines sources citant l’OMS, il en faudrait 10 000, précise Maud Lejeune, médecin du sport. Mais ce n’est pas tout à fait vrai. D’ailleurs, ce n’est pas très réaliste car cela correspond à 7,5 km et ça, avec une vie de bureau, c’est difficile à atteindre. En fait, ce que préconise réellement l’OMS, c’est de bouger une demi heure minimum ". 

Bouger donc. Et s’y tenir. Voilà l’objectif santé à suivre. Pour ce faire, plusieurs moyens existent, parmi lesquels le podomètre. Mais lequel choisir? Sur le marché, on trouve de tout à tous les prix. Cela va du podomètre basique qui s’accroche à la taille à l’Apple Watch qui se met au poignet. Entre les deux, beaucoup de différences (le prix surtout), la montre étant parfaite pour ceux qui veulent avoir une application santé qui permet d’avoir une vue globale de ses efforts au quotidien. Un atout que le podomètre Karrimor à 9 euros n’a pas… Il n’empêche, il est très bien pour celui qui veut juste avoir une idée du nombre de pas effectués au quotidien. Ce modèle les comptabilise en effet en temps réel, à la différence de l’Apple Watch. 

Quel podomètre privilégier ?

Pour savoir vers quel podomètre aller, il faut déterminer l’utilisation qui en sera faite. Ainsi, si le marcheur veut juste des informations en temps réel sur les pas, les calories et le nombre de kilomètres parcourus, un podomètre bas de gamme fera l’affaire. L’avantage avec eux est en effet de compter le nombre de pas effectifs. Ce qui n’est pas toujours le cas des applications santé qui se sont révélées moins précises dans le test réalisé au lac de Genval avec Jo Lauwer et Philippe Maniquet. Les deux marcheurs ont un profil différent : la première fait 1,65m et le deuxième 1,90m. En clair, cela signifie que Jo doit faire plus de pas que Philippe sur une même distance. Pourtant, l’Apple Watch portée par ce dernier donne un résultat équivalent au podomètre Karrimor de Jo. Et ça, c’est impossible. Deuxième point important : la même personne avait une différence de 323 pas entre les deux podomètres qu’elle portait : il s’agissait de l’Apple Watch à 369 euros et du Karrimor à 15 euros. Avantage donc à ce dernier qui s’est révélé plus juste, les pas étant tous bien calculés en temps réel…

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK