On a testé des matelas gonflables (et on ne s'est pas dégonflé)

Avec les vacances qui s'approchent, on a voulu tester quelques matelas gonflables, des fois qu'il vous prendrait l'idée de partir faire du camping.

Au banc d'essai, deux matelas :

  • l'Intex, un modèle entrée de gamme à 9 euros 99
  • Et la Rolls, l'Ayacucho : autogonflant, 7 cm et demi d'épaisseur à 89 euros 95.

Premier critère: la manipulation

Le matelas est-il encombrant ? Faut-il gonfler fort ?

  • Pour l'Intex, clairement, la réponse à cette dernière question est oui, il faut du souffle. Ou une bonne pompe.
  • L'Ayacucho est autogonflant. Mais il ne faut pas être trop pressé d'aller se coucher.

Verdict manipulation

  • L'Ayacucho reçoit un 5 et demi sur 10 (très encombrant et lent)
  • L'Intex un 7, parce que c'est le moins encombrant et qu'avec une bonne pompe, il est facile à gonfler.

Deuxième test : le confort

On a fait le tour des volontaires au bureau pour les emmener sur nos matelas. Verdict des testeurs :

  • N°2 : L'Intex, le bas de gamme 7,16/10
  • N°1 : l'Ayacucho, mais à quelques dizaines de points seulement devant l'Intex. 7,83/10

Dernier test: la pression

Le matelas va-t-il se dégonfler pendant la nuit ? Pour le savoir, nous avons placé trois mannequins sur nos matelas et avons laissé passer une nuit. Résultat :

  • L'Intex a un peu ramolli, mais rien de dramatique
  • L'Ayacucho a bien tenu

En même temps, si vous voulez être sûr de ne pas vous tromper, rien ne vous empêche de dormir sur les deux matelas à la fois, c'est juste un peu plus cher.

Conseils utiles pour bien choisir son matelas

Les deux paramètres primordiaux sont le confort et l’isolation. En effet, le matelas vous isolera d’un sol qui, la nuit, devient froid et humide. Le matelas piège alors une masse d’air entre le corps et le sol froid. Cette couche d’air deviendra une barrière isolante empêchant le transfert du froid.

Pour l'hiver, il faudra plus d’isolation. L’idéal c’est d’avoir une première protection en mousse sur laquelle on ajoute un matelas gonflable. Il existe carrément des matelas gonflables avec un indice d’isolation élevé mais là évidemment le prix est nettement plus élevé. Un indice "R-valeur" vous permettra d'évaluer le niveau d'isolation du matelas. Allant de 1,0 (isolation faible) à 9,5 (très bonne isolation), plus la valeur est élevée, plus le matelas vous isolera du sol.

Si vous êtes randonneur occasionnel, un matelas mousse fera l’affaire. Vos nuits seront peut-être un peu plus difficiles mais c’est cela aussi la joie des nuits en montagne. Par contre si vous êtes un randonneur régulier, optez pour un matelas gonflable ou auto-gonflable. C’est un bon compromis entre encombrement et confort.

Un seul mot d’ordre : Essayez avant d’acheter !

 

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK