Mettez votre cuisinière en congé : cuisez au lave-vaisselle 

Un jour, Olivier a eu une idée originale : puisqu’il avait un lave-vaisselle à la maison mais pas d’autocuiseur, pourquoi ne pas utiliser l’un à la place de l’autre ? Après tout, un lave-vaisselle, ça chauffe à 65° pendant une heure. Idéal pour cuire des plats à basse température !

Au menu du jour

Du saumon à l’aneth, un pot-au-feu et un fondant au chocolat. Seule concession qu’Olivier accepte de faire à son test : il va braiser une partie de la viande du pot-au-feu. Histoire de comparer avec la viande mise telle quelle à chauffer.

Le tout est mis dans des petits pots bien hermétiques. Olivier ferme la machine, appuie sur le bouton et n’a plus qu’à accueillir Marilyne, Valentine et Paul, ses invités du jour. L’électroménager s’occupe de tout. Et, si vous avez un lave-vaisselle programmable, vous pouvez même prévoir le matin le repas du soir. En plus, avantage du lave-vaisselle : si vous mettez vos assiettes avec vos plats à chauffer, vous pouvez servir le repas dans des assiettes bien chaudes.

Maintenant, reste à goûter

En entrée, le saumon est… Réussi ! C’est Paul qui est le plus enthousiaste : "Au goût, c’est parfait. Et ça reste bien moelleux. Parfois, les poissons, quand ils sont trop cuits, c’est sec et pas très agréable comme texture. Mais là, c’est parfait !"

Le pot-au-feu convainc un peu moins

Avec la viande braisée, c’est tout juste passable. Comme le dit Olivier : "C’est pas mauvais, ça aurait encore cuit un petit cycle de 30 minutes supplémentaires, ç’aurait été parfait. Et les légumes sont encore un peu trop crus"

Mais avec la viande non braisée, là… Ça coince. "Pour un pot-au-feu, la viande n’est vraiment pas assez cuite, dit Marilyne. Ce n’est vraiment pas ce type de cuisson qu’on attend pour ce type de plat."

Quant au dessert…

Le fondant n'a absolument pas pris, il est resté tout liquide. On dirait plutôt, disons, une mousse au chocolat ? Valentine : "Pour rester polis, oui, mousse au chocolat. C’est pas mauvais. Mais c’est pas cuit." Un bon coulis au chocolat. Mais pas un fondant.

Bref, l’expérience est intéressante

Et, comme les pots de cuisson sont bien hermétiques, les plats n’ont même pas eu de goût de détergent...

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK