Les vêtements pour enfants avec des étiquettes de mise en garde contre le feu, sont-ils plus dangereux?

Sur certains vêtements pour enfant, on peut lire ces indications : "tenir loin du feu" ou encore "keep away from fire". Le consommateur, une fois averti, doit-il se méfier plus particulièrement des vêtements avec ces étiquettes ?

Pour les vendeuses que nous avons interrogées, les fabricants informent du danger sans plus. Certains fabricants le font, d'autres pas. Il n'existe pas de législation précise en la matière en Belgique. Aux Pays-Bas ou en Angleterre les règles sont plus strictes, tout dépend donc du fabricant et de du pays d'origine des vêtements. Au niveau européen, il n'existe pas de réglementation non plus pour les vêtements.

Dans des secteurs comme la literie, en matière de prévention contre le feu, les choses sont plus précises. C'est obligatoire quand les matelas, oreillers et autres draps sont destinés à l'hôtellerie.

Quant aux vêtements pour enfants, nous les avons soumis à rude épreuve. A la brûlure de cigarette, aux flammes d'un bec à gaz ou encore à celles d'un brasero. Et tout cela, en compagnie d'un pompier namurois.

Le test est assez rassurant : avant de prendre feu, les vêtements résistent très longtemps. Par contre, une fois qu'il prend feu, le vêtement s'enflamme alors très vite.

De manière générale, face au feu, les vêtements synthétiques représentent un plus grand danger. Les matières naturelles comme la laine, ou encore le coton, résistent mieux aux flammes.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK