Le fromage pour enfants est-il réellement différent du fromage classique ?

Le fromage est un aliment souvent donné aux enfants. Et ce, parce qu'il est riche en calcium. C'est un élément fondamental dans la constitution du squelette. Cet argument se trouve d'ailleurs au centre de l'argumentaire des fabricants de fromages pour enfants. Notamment, le nouveau venu : un cheddar produit par La Vache bleue. Ce type de fromage présente-t-il un intérêt particulier par rapport à un fromage classique ? Nous avons recueillis l'avis d'enfants et de professionnels. 

"Un fromage spécialement conçu pour les enfants" : l'idée n'est pas nouvelle. Avec la marque Kiri, elle a même près de 50 ans ! C'est le groupe BEL, avec Kiri, La Vache Qui Rit ou encore Babybel, qui est leader sur le marché. 

Aujourd'hui, La Vache Bleue remet le couvert avec un cheddar en tranches, et en forme de nounours. C'est d'ailleurs elle qui est au centre de la stratégie commerciale. Si nos petits gastronomes sont séduits par l'aspect, encore faut-il qu'ils l'apprécient en bouche. Quand on le compare avec un cheddar classique, les avis sont plutôt partagés. 

Dans l'ensemble, les enfants semblent convaincus par le principe. Mais ce sont les parents qui vont devoir sortir le portefeuille... Et, pour les convaincre, la marque joue sur le côté "bon pour la santé" du produit. Il serait sans colorant artificiel, sans conservateur et riche en calcium. Et pourtant, il n'en contient pas plus que les autres fromages. 

Ludique mais composition identique

Alors, si la composition est similaire, ce genre de fromage a-t-il quand même un avantage ? Selon Emilie Thomas, diététicienne, "cela n'éduque pas vraiment à manger du véritable fromage. C'est peut-être mieux que maman prépare un morceau de gruyère ou d'emmental pour la collation".

Toujours selon elle, ce fromage pour enfants n’a pas vraiment de plus-value nutritionnelle par rapport à un fromage classique. En effet, la composition globale est semblable à celle d’un cheddar classique. L’apport en calcium aussi. Par contre, c’est sa forme originale qui est sensée le rendre accessible aux enfants. Émilie Thomas pense, en effet, que cela peut aider les enfants à goûter du fromage. C’est vrai que le produit est plutôt bien étudié puisque l’enfant peut détacher les différentes parties du visage de l’ourson et les manger séparément. C’est ludique et, en général, ça fonctionne.

Mais les ours pour la collation, ce n'est pas donné : 24 euros le kilo, soit le double d'un simple cheddar en tranches. Selon les responsables de La Vache Bleue, les coûts de production pour un tel produit (technologie spéciale pour la forme d’Ourson, packaging) sont plus élevés que pour un cheddar classique. Cela explique la différence de prix.

A la recherche d'un nom

Il faudra attendre la fin du mois pour le voir apparaître au rayon frais, tout comme le fromage râpé de la même gamme. Par contre, pour le fromage râpé, on ne voit pas vraiment l’intérêt sauf que c’est un mélange de 2 fromages de couleurs différentes. La barquette refermable de quatre tranches (80g) sera vendue au prix indicatif de 1,99 euros. Ce sera 1,19 euros pour les 80 grammes de fromage râpé.

Pour terminer, ajoutons que La Vache Bleue voudrait donner un nom au petit ourson. La stratégie marketing est étudiée jusqu’au bout. Pour ce faire, ils demandent aux enfants de faire leur proposition.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK