La gélatine : recette miracle contre les douleurs articulaires ?

"La gélatine peut venir à bout de vos douleurs articulaires en sept jours", c'est la promesse trouvée sur le site santé-nutrition. Nous avons voulu vérifier l'efficacité de ce produit. 

Danièle souffre de douleurs articulaires. Pour pouvoir continuer à vivre normalement, elle avale de nombreux médicaments. Elle a accepté de tester la cure miracle. En sept jours, la gélatine devrait soigner ses douleurs. Du moins, c'est ce que promet le site. 

La recette du miracle est simple: 5 grammes de gélatine dans de l'eau fraîche, laisser gonfler toute la nuit. Le lendemain, on obtient une gélatine pas très appétissante. Mais Danièle avale la mixture sans rechigner...

Le professeur André Van Gossum est nutritionniste. Il ne veut pas décourager Danièle mais "prendre de la gélatine ou de la poudre de perlimpinpin, le résultat est le même". 

Sept jours plus tard, nous retournons quand même chez Danièle. Et elle n'a pas l'air follement heureuse face à a gélatine. On l'a compris : au goût comme aux effets, la gélatine n'est pas concluante.

En conclusion, la gélatine n'est pas miraculeuse. Et, pourtant, nous avions envie d'y croire parce que nombreux de nos internautes n'ont dit que du bien de ce produit. La raison de cela, c'est, comme l'a dit le Professeur Van Gossum, l'effet placebo. Dans certaines expériences en médecine, on obtient jusqu'à 40% de réactions positives au placebo. Les discours ne sont donc pas fiables. Et, malheureusement, ce n'est pas la première fois que le site publie des informations inexactes ou démesurées. Un journaliste de Rue 89 a d'ailleurs écrit un article sur le sujet et, pour cela, il a contacté le créateur de Santé-nutrition. Celui-ci explique qu'il n'a aucune formation liée aux contenus de ses articles. Il n'est ni médecin, ni scientifique, ni naturopathe. Mais, selon lui, c'est une bonne chose puisque comme il n'est pas formé, il n'est pas formaté non plus... Il pense donc pouvoir répandre la bonne parole en allant à contre-courant de l'industrie pharmaceutique et affirmer que tel aliment est cent fois plus efficace que tel traitement médicamenteux. En plus, la majorité de ses articles sont des traductions de sites américains. Sa méthode : titres accrocheurs, voire racoleurs, et des informations peu fiables à côté d'informations sérieuses, au point que l'internaute s'y perd. Le site n'est pas dangereux mais si vous prenez tout au pied de la lettre, vous pouvez vous retrouver avec des mauvaises surprises. Par exemple, après avoir consommé du jus de carottes pendant quatorze mois, une dame s'est retrouvée avec un teint tellement jaune-orange que ses proches ont cru qu'elle avait un problème de foie. 

"On trouve beaucoup d'affirmations sur la santé sur internet. Avant de suivre n'importe quel conseil, il vaut mieux en référer à son médecin" conclut le Professeur Van Gossum.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK