La bouée de cou pour bébés nageurs : pour ou contre ?

Elle semble faire fureur. En Chine, notamment où on l'utilise pour détendre les tous petits entre 1 et 4 mois, dans la baignoire remplie d'eau à 36°. Histoire, disent les chinois de reconstituer le cocon douillet du ventre maternel, et de les apaiser.

Et pourtant, elle est un peu rébarbative, cette bouée ! Le bambin est tout simplement "pendu" par le cou, la tête hors de l'eau et les membres ballants par dessous! De quoi faire fuir plus d'un parent ! Nous avons voulu savoir ce que valent ces bouées avec de vrais bébés nageurs, âgés entre 6 et 12 mois, en plein apprentissage avec leurs parents. Nous nous sommes rendus au centre Promosport de Wavre et leur avons proposé cette activité supplémentaire.

Les réactions ont été l'appréhension et le mal être des enfants. "La bouée n'est pas adaptée", nous dit l'instructeur, "trop étroite, plastifiée et donc inconfortable". "Il est difficile pour nous de l'utiliser, d'autant que nous n'en voyons pas l'intérêt". "C'est peut-être une question d'habitude" nous dit Manu, papa d'Estéban, "mais en tous cas il n'a pas l'air d'apprécier ...". CQFD

Nous nous sommes tournés vers un kinésithérapeute. Selon Sébastien Laghore, cette bouée peut avoir un avantage puisqu'elle permet une grande  liberté de mouvement des bras et des jambes. Par contre, le visage du bébé est engoncé dans la bouée et n'a pas beaucoup de mobilité "or", nous dit Sébastien, "comme l'enfant se dirige grâce au regard , il est important qu'il puisse tourner la tête à l'aise" et le fait que la bouée fasse pression à hauteur des oreilles, il y a un risque pour l'équilibre du bébé".

En conclusion, il n'y a pas d'obstacle majeur à user de cette bouée mais avec parcimonie - quelques minutes, tout au plus- et jamais seuls !

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK