L'épilation par lumière pulsée: pas encore la panacée

Ils vous promettent une peau lisse et douce, comme celle des bébés. Parfois, ils se définissent même comme étant la solution définitive à la repousse du poil. Les appareils à lumière pulsée, qu'on trouve à quelques centaines d'euros dans le commerce, sont devenus extrêmement populaires. S'ils visent une clientèle plutôt féminine, ils peuvent aussi convenir aux hommes qui rêvent d'obtenir le corps de Michael Phelps. Mais entre le rêve et la réalité, il y a parfois un peu de marge...

Accessible mais contraignant.

Après avoir découvert une version d'épilateur par lumière pulsée Philips destiné exclusivement aux hommes, nous avons décidé de franchir le pas. Mais quelle ne fut pas notre déception en recevant un modèle Lumea Confort à 200 € apparemment dévolu aux femmes ? Renseignements pris chez le fabricant : le modèle masculin n'est pas commercialisé chez nous, mais on nous garantit une efficacité identique. 

En quelques minutes, on prend connaissance du mode d'emploi qui stipule bien que l'appareil ne convient pas à toutes les peaux. Un test est requis en réglant la puissance sur chacun des cinq niveaux. Le but est de ressentir la chaleur envoyée par le flash lumineux sans avoir de douleur. 24h après le test, la séance peut commencer. Comme nous avons décidé de nous attaquer aux poils du dos, il faut forcément une deuxième personne, qui doit commencer par raser entièrement la zone à traiter. Ensuite seulement, on peut faire "flasher" l'épilateur. C'est on ne peu plus simple, mais aussi très lent et peu précis. La surface en contact avec la peau est réduite et, surtout, on n'a aucun repère visuel. C'est donc "au feeling" que se déroulera ce test.

Beaucoup de temps pour rien !

Sans tenir compte du temps de rasage, la séance dure au moins vingt minutes. Et pour obtenir les effets escomptés, il faut répéter les opérations cinq fois, espacées de deux semaines. Soit deux mois de traitement.

Trois semaines après la dernière séance, nous nous sommes rendu chez une dermatologue afin qu'elle puisse constater les progrès. Et le moins que l'on puisse écrire, c'est que la visite a tourné court. Impossible de voir une quelconque amélioration. Pour notre spécialiste, rien d'étonnant à cela puisque les follicules pileux du dos des hommes sont bien plus profonds et résistants que ceux d'une femme, ou même que ceux d'autres zones du corps. Et sur le torse, après six sessions, les résultats sont toujours quasi invisibles mais on continue encore quelques séances, au cas où...

La seule manière efficace aurait été d'utiliser un laser, mieux adapté , mais infiniment plus cher puisqu'une seule séance coûte plus que le prix du Philips Lumea (aux alentours de 250-300€ pour le dos chez un dermatologue). Et il en faut entre six et huit !

Les appareils à lumière pulsée ne sont donc efficaces que sur certains types de peau et certaines zones. S'ils sont a priori sans danger, il convient tout de même d'éviter les grains de beauté, de s'exposer au soleil pendant le traitement ou de s'attaquer à une peau trop bronzée. Et en cas de doute, mieux vaut consulter un médecin.

Enfin, même si dans le langage courant on parle d'épilation définitive, sachez qu'il n'en est rien. Aucune méthode ne sera jamais définitive. Tout au plus, en cas de succès sur votre épiderme, l'épilation par lumière pulsée ralentira-t-elle la repousse. Mais hélas, personne n'a encore retrouvé sa peau de bébé.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK