Emballages Aoste : peut mieux faire

Aoste a sorti de nouveaux emballages pour sa charcuterie. La marque promet 60% de plastique en moins avec un emballage composé de 80% de carton. "On n'est pas des pigeons" vérifie si la promesse est tenue.

Au rayon charcuterie, le jambon est, la plupart du temps, emballé dans du plastique. Depuis peu, un produit se démarque : Aoste a décidé de réduire cette part de plastique de 60% en privilégiant le carton. La marque annonce même 80% de carton. Nous avons vérifié chez Ecoconso, une asbl qui encourage des choix de consommation respectueux de l'environnement. En compagnie d'un expert, nous avons pesé l'ancien et le nouvel emballage sur une balance de précision. Résultat : la promesse est tenue ! Il y a 84% de plastique en moins dans le nouvel emballage qui comporte, lui, 88% de carton. Mais Renaud De Bruyn, conseiller chez Ecoconso fait remarquer que ce nouvel emballage, à cause du carton, est plus lourd : "Donc un produit qui va demander plus d'énergie pour être transporté, tout simplement. C'est moins bien parce que c'est de l'énergie que l'on ne voit pas quand on achète le produit mais cela a cette conséquence, à un moment, dans la chaîne de production".

"Sans additif" ? Faux ! "Recyclable ?" Pas tout à fait vrai !

Et quand on y regarde de plus près, il y a cette mention : "Sans additif". Pourtant, dans la liste des ingrédients il y a un additif. Renaud De Bruyn, Ecoconso : "On voit qu'il y a de l'acide ascorbique comme antioxydant qui est un additif qui est le E300. Ce n'est pas un additif problématique mais néanmoins, c'est un additif. Là, la promesse n'est pas tenue !". Une autre promesse c'est aussi la possibilité de recycler la partie carton. Pourtant, il est recouvert d'un fin film plastique. Est-ce vraiment possible de le recycler ? Nous avons posé la question à un spécialiste. Chez Tri-Terre, en région liégeoise, on collecte et on trie environ 200 tonnes de papier/carton par jour. Alors le carton Aoste est-il recyclable ? Réponse de William Wauters, administrateur-délégué de Tri-Terre : "S'il est perdu dans la masse, cela va probablement passer mais si on ne reçoit que ça comme emballage, c'est problématique. On ne pourra pas le recycler. Nous on va devoir le mettre pour partir en valorisation énergétique".

Réponses Aoste

Qu'en pense-t-on chez Aoste ? Aoste fait partie de la société Imperial Meat Products. En fait, du plastique a été ajouté au carton pour des raisons de sécurité alimentaire et de conservation du jambon, avec, comme le fait remarquer Inge Ooms, responsable marketing Benelux chez Aoste, un pourcentage très faible : " Suivant les règles de Fost Plus, le pourcentage de plastique par rapport au carton doit être de moins de 15%. Nous arrivons à 12% de plastique par rapport au carton. Donc sur base de cette logique, on peut mettre ce carton "plastifié" à la poubelle papier". Chez Fost Plus, on confirme ces pourcentage mais on précise aussi : "... ceci ne veut pas dire que les usines de recyclage de papiers sont satisfaites avec ce type d'emballage car cela reste très difficile à recycler". Chez Fost Plus, on préfère un emballage composé d'un seul matériau".

Solution grâce à "Pigeons"

Alors, que compte faire Aoste concernant la mention "sans additifs" à l'avant de l'emballage alors qu'à l'arrière, on remarque la présence d'acide ascorbique ? Inge Ooms : "On va remplacer cette mention par "conservation sans nitrites" pour vraiment avoir une cohérence entre l'avant et l'arrière de l'emballage. C'est en train d'être imprimé pour l'instant. Donc on a, sur base de votre remarque, pris directement les mesures pour faire le changement".

Bilan mitigé donc pour le nouvel emballage Aoste qui répond à sa promesse de réduction de plastique mais qui est difficilement recyclable et fait un autre promesse sur les additifs qui n'est pas tenue.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK