Des aimants pour arrêter de fumer ? On a fait le test

Un jour, on a découvert cette pub pour le Zerosmoke. Arrêter de fumer rien qu’avec des bio-aimants à porter à l’oreille deux à quatre heures par jour ! On ne sait pas ce que c’est qu’un bio-aimant, mais ça donne envie de le tester. Surtout que la vidéo a de jolis effets spéciaux pour nous apprendre que les aimants libèrent la même endorphine que celle libérée par le tabac. Et tout ça pour 39,95 $ (mais comme on est débrouillards, on l’a eu pour beaucoup moins cher…). Et on a trouvé trois volontaires.

Premier volontaire : Emmanuel

Musicien/ 67 ans/ Fume depuis presque 60 ans.

J’avais 8 ans. Ces années-là, on nous poussait à fumer. Si on voulait draguer une fille et qu’on ne fumait pas, on n’était pas un « bad boy », comme on disait…

Arrêter de fumer ? Facile ! Il l’a déjà fait. Au moins cinq fois.

J’ai fumé même quand je portais des patches. Ça ne provoquait pas d’overdose de nicotine. En fait, je ne sentais rien, ça ne me faisait rien. Je crois que le problème, c’est que j’aime le tabac…

Actuellement, Emmanuel en est à une dizaine de cigarettes par jour. Après avoir mis le Zerosmoke à l’oreille, il sort en griller une petite. Et là, surprise !

Ça n’a pas un bon goût !

Le Zerosmoke aurait-il un effet aussi rapide ?

Deuxième volontaire : Stéphanie

Fume depuis plus de 20 ans/ Moyenne quotidienne : dix à quinze cigarettes en semaine/ Le week-end, avec les apéros, ça peut grimper jusqu’à vingt ou trente.

Elle sait bien qu’elle devrait arrêter, mais petit souci…

- J’aime bien fumer. J’aime le geste, la sensation que ça procure dans la gorge. J’ai essayé les cigarettes électroniques, ça ne m’a pas plu parce que je ne retrouvais pas cette petite sensation.

- Mais si vous aimez, c’est simple : continuez à fumer !

- Ben non, parce que je sens que mon corps me dit qu’il est temps que j’arrête.

Stéphanie travaille à l’université, entourée par des tas de scientifiques. Un esprit cartésien peut-il croire à l’effet magique de deux aimants collés à l’oreille ?

Je suis sceptique. Mais l’acupuncture, l’hypnose, il y en a qui disent que ça marche. Donc pourquoi pas cette méthode-ci ?

Troisième testeuse : Brigitte

Fume depuis 40 ans/ Au moins vingt cigarettes par jour/ A arrêté quatre fois/ La dernière, avec du Champix.

Mais elle a recommencé :

Parce que j’ai rencontré mon amoureux, qui fume énormément. Au début, j’ai résisté. Puis j’ai fini par craquer. Au début une cigarette par-ci par-là. Puis de fil en aiguille…

Sa motivation pour arrêter de fumer cette fois-ci : un de ses petits-fils.

Il n’aime pas, il dit que ça ne sent pas bon. Quand on veut faire une activité, il n’aime pas que je lui dise « Attends, Mamy va d’abord fumer une petite cigarette… »


Stéphanie. Brigitte. Laurent… Qui parviendra à écraser le mégot une fois pour toutes ? On leur a laissé le Zerosmoke à tous trois. Et on est retournés les voir un mois plus tard.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK