Cuire sa viande au soleil, c'est possible et c'est bon, pour l'environnement aussi

On est en pleine saison des barbecues. Vous êtes plutôt gaz ou charbon de bois? Et bien on vous propose une troisième solution : cuire votre viande au soleil. Ça paraît rigolo dit comme ça, mais c'est possible, grâce au barbecue solaire.

La viande qui fristouille sur le barbecu ... de quoi nous mettre l'eau à la bouche. Mais ici, pas de charbon de bois, ni de gaz, ni même d'électricité. La seule énergie nécessaire pour cuire brochettes et côtelettes, c'est le soleil. Hé oui, le barbecue à énergie solaire, ça marche!

Une parabole, des miroirs, et le tour est joué

Le principe, c'est de concentrer un maximum les rayons, et donc la chaleur du soleil afin d'obtenir la température la plus haute possible. C'est le rôle des miroirs qui recouvrent la parabole. Encore faut-il bien l'orienter pour capter les rayons du soleil. Pour cela, un clou joue le rôle de cadran solaire : son ombre vous permet de trouver la meilleure orientation. 

250° maximum

Avec un réglage optimum, on obtient une température de 250° au centre de la parabole et donc au centre de la poêle. Mais est-ce suffisant pour griller notre viande? Pas tout à fait. Un barbecue traditionnel atteint les 500 voire 600°.  Avec 250°, impossible d'obtenir une belle carbonisation, d'emprisonner les jus dans la viande, bref de la griller. On peut par contre parfaitement cuire en cocotte ou obtenir un résultat semblable à une cuisson à la poêle, sur votre cuisinière. Vous pourrez cuire sans problème de l'agneau, du lard ou une brochette. Mais oubliez la côté à l'os! 

Près de 45 minutes avant de passer à table

Nous avons donc testé la cuisson au soleil avec une côté d'agneau, une brochette de bœuf et une tranche de lard salé mariné. Un doux crépitement vient tout de suite nous titiller l'oreille : pas de doute, ça cuit...

Côté météo aujourd'hui c'est ciel nuageux, avec quelques belles éclaircies. Alors... il nous faudra un peu de patience... Si la cuisson avait bien démarré, elle est vite interrompue par le passage d'un gros nuage. Tout s'arrête. Au bout d'une demi heure, le soleil revient... et ramène l'espoir de pouvoir enfin passer à table. Effectivement, en quelques minutes, notre viande prend une belle coloration brun-doré... On peut enfin déguster... Finalement, il nous aura fallu un peu moins de 45' pour passer à table.  

L'agneau trop cuit, le bœuf à point

Et si le temps de cuisson est un peu aléatoire, on a quand même réussi à se confectionner une vraie jolie assiette barbecue ... Toutes les viandes sont cuites, l'agneau même un peu trop pour qui l'aime rosé. Il faut dire qu'il était placé au centre de la poêle, à l'endroit qui concentrait la plus forte chaleur. Le lard est lui cuit parfaitement. Quant à la brochette de bœuf, elle est à point. Un résultat plutôt pas mal, vu les conditions climatiques difficiles. Par contre, on n'a évidemment pas les saveurs d'une vrai barbecue. 

Une vraie alternative pour les pays en voie de développement

Cuire sa viande au soleil, c'est donc possible, même si, on l'aura compris, sous nos latitudes, avec une météo un peu capricieuse, ça peut vite devenir compliqué. Par contre, le barbecue solaire est une vraie alternative pour certains pays en voie de développement, en Afrique notamment. Non seulement, ils ne manquent pas de soleil, mais leurs traditions culinaires s'adaptent très bien à ce mode de cuisson. Des plats qui mijotent pendant des heures et consomment donc d'énormes quantité de bois. Avec la cuisson solaire, l'économie est réelle. D'autant que ce barbecue solaire peut aussi être fabriqué de manière artisanale et même, avec des matériaux de récupération.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

Recevoir