Le grand test 2019 des applications GPS : un vainqueur surprise

Quand le GPS est apparu, il y a une vingtaine d'année, il permettait de calculer un trajet basique entre deux lieux et coûtait les yeux de la tête. À l'heure actuelle, il existe des tas d'applications gratuites pour smartphones qui permettent surtout de gagner du temps lors de trajets routiers. Elles proposent également de multiples aides à la conduite, comme le signalement des travaux, des radars ou des accidents. Mais toutes ne sont pas gratuites. Ainsi, la nouvelles application TomTom Go nécessite un abonnement dont le prix varie en fonction de la durée : 8,99 euros par exemple pour un semestre. Nous l'avons confrontée aux deux leaders du marché, Waze et Google Maps, sur un Namur-Forest en pleine heure de pointe...

Des différences flagrantes dès l'encodage

Entre le garage de la RTBF Namur et l'esplanade de Forest National, Waze et Google Maps indiquent chacun 65 kilomètres. Si le premier prévoit 1h01 de temps de parcours, le second ajoute deux minutes. Par contre, TomTom nous annonce 1h04 mais surtout 94 km ! Car une fois sur l'autoroute, l'application néerlandaise nous fait rapidement bifurquer vers Charleroi et la E-42 avant de remonter vers Nivelles et la E-19. 

En ce lundi de rentrée scolaire, la circulation est fluide. Les trois voitures ont pourtant quitté Namur à 8h30, en pleine heure de pointe. Mais même dans les chantiers de la E-411, il n'y a pas d'embouteillage, simplement une vitesse réduite à 70 km/h. Après une grosse demi-heure de route, les deux voitures équipées des applications gratuites arrivent déjà à proximité du ring bruxellois. Dans le même temps, nous dépassons à peine Pont-à-Celles avec TomTom.

Gain de temps, pas d'argent

Pourtant, en sortant de l'autoroute à Ruisbroek, nous n'avons que très peu de ville à parcourir, sur des axes dégagés. Et c'est là que se fait la différence car Waze et Google Maps ont décidé de traverser la ville par Ixelles et l'ULB avant de piquer sur Uccle et Forest par de nombreuses petites routes. À quelques centaines de mètres à peine de la destination, les deux véhicules se rejoignent d'ailleurs par le plus grand des hasards et arrivent donc exactement en même temps devant la salle de concert. Et pourtant, malgré un trajet plus court de près de 30 km, les GPS gratuits ont perdu pas moins de sept minutes vingt-trois secondes sur TomTom. Par rapport à l'estimation de départ, TomTom a même gagné près de trois minutes (1h01 de trajet) alors que Maps, et surtout Waze, n'ont pas cessé d'ajouter du temps au fil des kilomètres (1h08 contre 1h01 prévue).

En ne tenant compte que du temps de parcours, TomTom Go sort grand vainqueur de ce test. Heureusement que le coût du carburant lié au détour et surtout le prix de l'application n'entrent pas en ligne de compte...

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK