Espaces ouverts et informatifs: la SNCB présente ses nouveaux guichets

Finis les vitres et les micros: le contact sera direct avec les voyageurs.
3 images
Finis les vitres et les micros: le contact sera direct avec les voyageurs. - © Tous droits réservés

Ne dites plus "guichets", dites "espaces d'accueil et d'information". Depuis ce lundi 3 juin, les voyageurs qui transitent par la gare de Namur peuvent tester en primeur le projet pilote de la SNCB. Un espace lumineux, convivial, et ultra-moderne dédié à la vente de tickets. Voici ce qui change:

1) Plus de vitres ni de micros

Difficile d'établir un vrai contact, voire même de s'entendre à travers les vitres des guichets actuels. La communication via micro peut même entraîner certaines tensions dont le personnel, comme les voyageurs, se passeraient bien. "Parfois, il fallait se répéter 2,3,4 fois pour se faire comprendre, et cela pouvait provoquer des conflits", explique Melinda Leplée, guichetière à la SNCB depuis 6 ans. Ce problème devrait disparaître donc, mais une question se pose alors: si ces vitres existent pour des questions de sécurité, quid de celle-ci à présent? "Nous avons une série d’autres mesures pour la sécurité: un système "d’argent fermé", à savoir ces cassettes verrouillées d'où l'argent ne peut être extrait par les guichetiers, un bouton "hold up" pour appeler les agents Sécurail en cas de besoin et toujours une surveillance vidéo 24 heures sur 24", explique Elisa Roux, la porte-parole de la SNCB.

2) Un guide en mobilité

Dans l'espace, on retrouve les modes de paiement déjà existants (guichets et automates), mais aussi une borne pour apprendre à utiliser l'application SNCB. Un "guide en mobilité" y explique aux voyageurs comment acheter leurs billets depuis leur smartphone.

3) Une carte des trains en temps réel

Après avoir pris un ticket, les voyageurs peuvent patienter dans un espace dédié à l'information. On y retrouve trois écrans: l'un reprenant les horaires et éventuels retards, le deuxième détaillant les travaux en cours dans la région et, nouveauté, un troisième écran où l'on voit les trains aux alentours de Namur se mouvoir en temps réel.

Les nouveaux guichets namurois entrent dès ce lundi dans une phase d'évaluation, avant validation définitive du concept. Dans les prochaines années, la SNCB a pour ambition d'étendre ces installations aux 20 gares les plus fréquentées de Belgique.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK