Flexi Fuel, l'économiseur de carburant qui ne ménagera pas votre portefeuille

Pour consommer moins de carburant, il existe plusieurs possibilités. Appliquer les cours d’écoconduite, vérifier la pression des pneus ou encore utiliser parcimonieusement les fonctions énergivores de son véhicule (clim', sièges chauffants, etc). Mais jusqu’à présent, aucun produit miracle que nous avons testé n’est jamais parvenu à proposer un gain substantiel. Alors, quand on a pris connaissance de l’existence de Safety Fuel, on a cassé notre tirelire.

Le produit miracle

Si l’on en croit le site internet énumérant les actions du Safety Fuel, nous n’avons pas déboursé 16,5 euros pour rien. Pour ce prix, le flacon de 200 ml promet bien des choses. Il lubrifie le moteur, augmente le taux de cétane, a un effet antioxydant, corrige la présence d’eau, nettoie le système d’injection, nettoie la vanne EGR, nettoie le filtre à particules ainsi que le turbo. Et en plus, il promet une économie de carburant de l’ordre de 7 pourcent ! Nous avons voulu en avoir le cœur net et avons réalisé un test scientifique infaillible, digne des plus grandes expériences du CERN de Genève. Nous nous sommes en effet rendu au Centre de Compétence Forem Logistique-Transport & Autotech, situé à Houdeng-Goegnies. Geoffrey, le formateur, a fait fonctionner un moteur diesel sur banc, en lui appliquant un régime et une charge constants. On a versé, dans le réservoir gradué, 100 ml de diesel qu’on venait d’acheter juste avant. On a mesuré le temps mis par le moteur pour consommer la quantité définie de carburant. Ensuite, nous avons réitéré l’expérience avec le diesel enrichi au Safety Fuel. 40 minutes de fonctionnement au total, avec deux fois cinq prises de mesures intermédiaires pour minimiser le risque d’erreur.

Ça fonctionne… mais pour rien

Au terme de l’expérience, le résultat est tombé : le Safety Fuel nous a permis d’économiser un peu près 1,5 pourcent de carburant. La moyenne à l’heure était de 294 ml contre 299 sans l’additif. En extrapolant sur un plein de 50 litres, nous aurions économisé un peu près un euro. Mais sachant que le Safety Fuel doit être dilué (un millilitre par litre de diesel) il nous aurait coûté quatre euros. Donc, à chaque plein de 50 litres, on perd systématiquement trois euros en frais de Safety Fuel puisqu’on doit en ajouter chaque fois ! Pas vraiment rentable…

Mais comme nous le confiait Geoffrey : "On ne connaît rien de la composition de ce produit. Peut-être a-t-il des effets néfastes à long terme sur certains composants du moteur ? En règle générale, quand un moteur fonctionne correctement, il n’y a pas besoin d’ajouter quoi que ce soit dans le carburant. On trouve déjà assez d’additifs dans le produit qui sort de la raffinerie."

A défaut d’avoir essayé toutes les fonctionnalités de ce produit miracle, on ne statuera que sur l’aspect gain financier. Selon l’expérience menée, on aurait plutôt tendance à voir son argent partir en fumée d’échappement.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK