Coronavirus : le point sur le secteur automobile

Coronavirus : le point sur le secteur automobile
3 images
Coronavirus : le point sur le secteur automobile - © Colorblind Images LLC - Getty Images

Usines à l'arrêt, concessions fermées, livraisons interrompues, entretiens reportés... La liste des conséquences du Covid-19 dans le secteur automobile est longue comme un jour sans pain.

Mais comme rien n'est figé et que chaque jour amène son lot de nouvelles décisions, peut-être est-il opportun de faire le point.

Réparations pour qui en a vraiment besoin

La décision d'interdire la vente, l'entretien ou encore la réparation de véhicules connaît des exceptions.

Ainsi, les réparations urgentes sont encore autorisées. Et par urgentes, on entend bien entendu celles destinées aux secteurs de première nécessité (services de secours, police, pompiers, transport de marchandises...) mais aussi, les réparations sur des véhicules de particuliers.

En effet, "si le télétravail n'est pas possible et qu'un travailleur a besoin de son véhicule pour se rendre au boulot, on peut considérer qu'il a le droit de le faire réparer si aucune autre solution ne s'offre à lui", estime Filip Rylant, le porte-parole de Traxio, la fédération des métiers de l'automobile. Ainsi, en cas d'avarie, il faut contacter son concessionnaire (une permanence téléphonique est généralement accessible) qui décidera de la possibilité d'effectuer la réparation.

Mais en cette période de confinement, peu de mécaniciens sont effectivement à leurs postes. Et souvent, les groupes comprenant plusieurs garages concentrent les activités dans l'un d'entre-eux et préfèrent fermer les autres. 

L'appel des fédérations à plus de souplesse

Dans un message commun, Traxio, la Febiac (les importateurs de voitures) et Renta (les loueurs et le leasing) en appellent à un assouplissement des règles.

Ils souhaitent que, moyennant le respect de la distanciation, les véhicules neufs disponibles puissent être livrés. La reprise des activités de commerce des véhicules d'occasion est souhaitée, tout comme la possibilité d'exercer des activités régulières d'entretien et de réparation (permutation de pneus, car-wash, vidanges d'huile, etc.). Pour l'instant, aucune réponse n'a encore été donnée par les autorités, mais dans le cadre d'un déconfinement progressif, quelques adaptations sembleraient logiques.

Ce qui a déjà changé

En trois semaines, certaines avancées ont été réalisées. Filip Rylant les énumère : "la réouverture partielle des contrôles techniques en Flandre et en Wallonie, l'élargissement de la prorogation de validité aux voitures d'occasion, le droit de passerelle et la prime aux car-washes. 

Il n'empêche, l'activité du secteur est proche du zéro absolu et cela impacte directement les 100 000 travailleurs. Les usines sont à l'arrêt un peu partout dans le monde, les voitures de stock attendent d'être livrées, les petits indépendants sont fermés ou n'ont presque pas de clients, aucune nouvelle commande ne peut être prise, aucune voiture de leasing ne peut être changée...

Les dépanneurs, dont le rôle est considéré comme étant de première nécessité, restent accessibles mais n'ont pratiquement pas d'interventions, et donc de rentrées financières.

Quoi qu'il arrive, on ne récupérera jamais les pertes actuelles !

La situation belge est aussi particulière comme l'explique Jean-Marc Ponteville, responsable communication du groupe D'Ieteren : "Les voitures commandées au salon de l'auto sont pour la plupart arrivées chez nous. On attend de pouvoir les livrer mais quoi qu'il arrive, on ne récupérera jamais les pertes actuelles. Toute la chaîne, depuis la production jusqu'à la livraison, est à l'arrêt. Des commandes sont annulées et les achats de remplacement sont reportés. Mais le pire, c'est l'événementiel. Il n'y a plus aucune présentation de nouveaux modèles, plus de sports moteurs et de nombreux événements et festivals pour lesquels nous avions investi sont annulés."

La reprise se fera, mais quoi qu'il en soit, l'année devrait être une des pire jamais connue dans le monde de l'automobile et des véhicules en général.