Applications utiles ou tout à fait futiles : tour d'horizon de ce début 2017

CITIZENDOC 

Une appli qui voudrait remplacer le docteur! Elle permet de faire le tri entre petit bobo et vraie maladie. Destiné au grand public, cet outil propose un questionnaire sur votre état et vos symptômes… pour ensuite délivrer des conseils alimentaires, de posture et des médicaments. Le but : informer pour éviter les consultations inutiles. On peut se rendre compte que certains symptômes sont anodins, ne nécessitent pas de consultation. On économise donc des sous et du temps dans les files d’attente. Attention : ne remplace pas un vrai médecin et ne doit pas s’y substituer. Aucune ordonnance n’est délivrée, seuls les médicaments de confort en vente libre et donc non remboursés sont conseillés. L’appli propose aussi des vidéos, dans lesquelles on trouve des conseils par exemple pour éviter le mal de dos.

HANDSAWAY

C'est une application citoyenne contre les agressions sexistes. (LIBS HANDSAWAY). Elle souhaite venir directement en aide aux victimes de sexisme, principalement des femmes, dans la rue. L'application a pour objectif de développer une "entraide citoyenne" par un système de géolocalisation. Ainsi, une fois inscrits les utilisateurs deviennent des "Street Angels" (et peuvent du jour au lendemain dénoncer à leur tour une agression). Le but est donc de géolocaliser les agressions, de manière à alerter les gens qui nous entourent si on en est victime. L'application rappelle notamment les droits des victimes: les numéros d'urgence, les lignes d'écoute et les démarches pour porter plainte. Malheureusement, c’est une appli française. On ne peut pas l’installer chez nous. Mais c’est intéressant car justement cette semaine, la secrétaire d’État à l’Égalité des chances, Elke Sleurs, a annoncé qu’elle lancera durant l’été une application similaire. Elle veut mettre sur pied une campagne de sensibilisation pour encourager les victimes à porter plainte en cas d’infraction, mais qui doit également faire connaître les comportements punissables. L’application permettra aux victimes de porter plainte immédiatement.

GAME FOR CATS

Vous ne rêvez pas : une appli pour divertir les chats. Nos boules de poils doivent attraper les poissons, les insectes ou les souris qui se déplacent et qui disparaissent lorsque l’animal pose sa patte sur l’écran. En l'occurrence ici, le chat doit les écraser en 5 manches de 15 secondes. Vous pouvez également publier le score de votre chat sur les réseaux sociaux. Si je vous en parle c’est parce que j’ai vu passer cette info cette semaine (petit panneau A3 avec l’article ?), info très sérieuse. “Les chats d’un refuge canadien ont reçu des iPad pour jouer et s’occuper.” Avec ce programme, les chats disposent d’une nouvelle occupation en attendant d’être recueillis par un nouveau maître. Lisa Koch, directrice exécutive de Regina Humane Society, a expliqué à CBC News Canada que ce programme permettait aux chats de rester actifs et de les stimuler mentalement. Depuis que le programme est lancé, elle a également remarqué que cela aidait aussi les chats à interagir avec les autres.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK