Pour faire fructifier votre argent, investissez dans les vieilles voitures

Les taux d'intérêt sont au plus bas ? La bourse est trop risquée ? Pourquoi ne pas investir dans de la tôle ? Mais pas n'importe laquelle. De la bonne tôle bien solide dont sont faites les anciennes voitures. Cars si pour beaucoup, posséder un ancêtre est avant tout une passion, pour d'autres il s'agit d'un investissement. Certaines marques, certains modèles ont une cote qui grimpe en flèche ces dernières années. Les Porsche 911 par exemple, voient leur valeur augmenter de 10 à 20% par an. Au dernier Rétromobile de Paris, une Ferrari de 1957 s'est vendue à 32 millions d'euros ! Certains fonds spéculatifs vous proposent même de placer votre argent dans des voitures anciennes en vous garantissant un bénéfice à terme. Vous leur confiez votre argent, il s'occupent de tout pour vous.

Un miroir aux alouettes

La folie inflationniste ferait presque oublier que cette spéculation n'est valable que dans de rares occasions. Pour qu'une voiture prenne de la valeur, il faut en effet qu'elle soit dans un bon état et qu'elle présente certaines caractéristiques. Il lui faut tout d'abord un bon pedigree, tel que Ferrari, Porsche ou Aston Martin. Si ce n'est pas le cas, elle doit tout de même présenter quelques attributs qui la rendent désirable : une ligne sportive, un coupé ou un cabriolet, une certaine rareté ou une originalité certaine et bien entendu un bon moteur essence si possible équipé de beaucoup de cylindres. Mais malgré cela, rien ne garantit que la voiture va prendre suffisamment de valeur pour compenser les frais souvent importants liés à la possession d'un tel engin (restauration, entretiens, stockage, consommation, etc.). Ainsi, 10 000 euros demandé pour une 2CV semblent être un montant bien élevé, mais c'est souvent équivalent à la somme demandée pour une rénovation complète du véhicule. Par contre, le bienheureux acheteur d'une Ferrari Testarossa, payée 50 000 € il y a quatre ans, peut facilement en espérer 200 000 maintenant.

Un peu trop tard ?

C'est ce que la plupart des spécialistes pensent : il est déjà trop tard pour faire de bonnes affaires, sauf si on dispose de beaucoup d'argent. Comme tout placement spéculatif, celui visant l'automobile peut déboucher sur de mauvaises surprises. Les Rolls Royce, par exemple, ont perdu énormément de valeur ces dernières années. On les trouve au même prix que des "vulgaires" BMW série 3 (vers les 15 000 euros). Vulgaire, car la M3, version la plus sportive de ces mêmes BMW, a depuis longtemps franchi la barre des 100 000 €. De même, les véhicules d'avant la Seconde Guerre mondiale n'ont pas pris un centime sur les trente dernières années. Une mythique Ford T centenaire en parfait état de fonctionnement se négocie largement sous les 20 000 €

En cherchant un peu et en bricolant beaucoup, il est encore possible de trouver l'un ou l'autre modèle susceptible de prendre de la valeur. Mais mieux vaut se faire conseiller par des spécialistes. Comme le veut l'adage : ce qui est rare est cher. Rien ne sert donc de remiser son break diesel au garage en espérant le revendre cher et vilain plus tard. Ce qui ne vaut pas un clou maintenant ne vaudra toujours rien dans quinze ans.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK