Les donneries: actions citoyennes pour partager et éviter le gaspillage

Les donneries, vous connaissez? Eh bien, comme son nom l'indique (on les appelle aussi "Grafiteria"), une donnerie c'est un endroit où l'on donne des objets. Que ce soit sur le net ou ailleurs, ces initiatives citoyennes permettent à la fois d'éviter le gaspillage tout en recyclant toute une série d'objets. Elles offrent surtout l'occasion d'aider les plus démunis. Le point avec "On n'est pas des pigeons".

Nous avons visité la grande donnerie qui se tenait le dimanche 29 avril dernier, à Marche-en-Famenne. Un événement qui a lieu seulement deux fois par an. Ce jour-là, le temps était pluvieux. Un bon millier de personnes attendait l'ouverture des portes de la salle de sport Saint-François. Les organisateurs - une cinquantaine de bénévoles - avaient tout prévu pour faire patienter: croissant et café au prix modique d'un euro. 

Face à l'affluence, les bénévoles de l'asbl March'Sel ont bien organisé la journée. Équipée d'un porte-voix, Monique Nizet, la responsable de l'événement rappelle les consignes à tout le monde: "Il y aura donc trois vagues. La première rentre à 9h30. Vous restez 40 minutes à l'intérieur. Quand vos mains sont occupées soit par deux sacs, soit par un gros objet et un sac, soit un seul caddie, vous êtes invités à sortir pour laisser la place". Et voilà, c'est parti! La première vague est lancée! 300 personnes commencent une chasse à l'objet précieux: celui qui manque à la maison ou qui fera plaisir aux enfants, celui qui est nécessaire ou tout à fait futile mais dans tous les cas, celui qui ne fait pas mal au portefeuille parce qu'ici tout à un seul prix: "Zéro euro, c'est gratuit!".

Tout est donc à la portée de toutes les bourses. Il y a des vêtements, des bibelots, des jouets et même un téléviseur. Quelques exemples de bonne trouvailles: "...de la mousse à raser, un cendrier et un boîte à bijoux pour une de mes filles". Et comme cette dame le précise: "Franchement c'est intéressant pour les gens qui n'ont pas beaucoup les moyens. Donner au lieu de jeter, c'est très important". C'est une réalité: de plus en plus de personnes défavorisées ont besoin d'aide. A Marche-en-Famenne, ce coup de main intervient deux fois par an et il a toujours plus de succès... un succès citoyen comme le précise Monique Nizet, la responsable de March'Sel: "Le fait que cette donnerie n'ait pas de connotation politique et qu'il n'y ait pas d'argent qui soit brassé dans la donnerie, ça fait vraiment appel au meilleur des gens et donc ce sont vraiment des actions citoyennes". D'accord, mais après qu'est-ce qu'on fait avec ce tout ce qui reste? Réponse d'une bénévole: "Tout part! Il restera peut-être un peu de vêtement mais cette année-ci, il y en a moins donc je crois que cette année-ci tout va partir".

Donneries sur internet

Et des donneries, il y en un peu partout. A Wellin, Cecile Detrazegnies a commencé sur internet. Elle a créé le groupe Facebook "Donner pour donner". C'est le même principe: des membres donnent et d'autres ou les mêmes emportent. Il y a de tout: vaisselle, tire-bouchon jusqu'au frigo, un appareil très prisé. Là, pas de jaloux, pour le donner, Cécile choisi le tirage au sort avec une petite vidéo pour l’illustrer. Mais dans tous les cas il y a quelques règles simples à observer. Cécile tient à la préciser: "L'important c'est d'être aimable. Donc, par exemple s'il y a quelque chose qui vous intéresse, dire "bonjour, voilà ceci m'intéresse". "Merci beaucoup". "Bonne journée". Sinon, moi les gens qui ne sont pas aimables, j'ai tendance à ne pas leur donner". Cécile a également mis sur pied une donnerie dans un local prêté par la commune, pas très loin de chez elle. Cet endroit convivial fait le bonheur de celles et ceux qui prennent et qui donnent.


Vous voulez en savoir plus sur les donneries? Y en a-t-il une dans votre commune? N'hésitez pas à consulter le site du Réseau des Consommateurs Responsables (CRC).

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK