De 16 à 40 euros pour la même carte d'identité : c'est qui le pigeon ?

On a voulu faire une expérience : on est allés à la commune demander un document tout simple : une légalisation de signature. La dame doit regarder la carte d’identité du demandeur, taper des trucs dans son ordi et mettre deux cachets. Durée totale : 1 minute 41. Coût : 7 euros ! Soit, si on calcule vite : 200 euros de l’heure, c’est mieux que les plombiers ! Et les tarifs varient d’une commune à l’autre : dans la commune d’à côté, pour le même acte, on vous demandera 8 euros. Pourquoi ? Parce que !

Et les autres services ne sont pas en reste…

Prenez les cartes d’identité. Quand le SPF Intérieur livre une carte à la commune, elle coûte 16 euros. Mais les communes sont libres d’appliquer la surtaxe qu’elles désirent. A Saint-Josse, aucune surtaxe, vous payez 16 euros. A Ixelles, à un jet de pierre de là, c’est 25 euros.

Soignies, où la carte d’identité est un luxe…

En Wallonie, la commune la plus chère, c’est Soignies. Une carte ? Comptez 40 euros, soit une marge de 150% ! Même dans le privé, on hésiterait… A l’autre bout de l’échelle, les cartes d’identité, à Waterloo, coûtent… 16 euros, aucune surtaxe communale. Un peu paradoxal pour une commune plutôt aisée ? Non, répondent les habitants qu’on interroge en rue : à Waterloo, il n’y a pas que des quartiers riches, et, pour certains, c’est une économie à ne pas négliger.

Pourquoi de telles différences ?

Parce que les communes jouissent de l’autonomie communale. Aucune loi ne peut leur imposer de montant maximum. Et elles ont parfois de bonnes raisons de demander beaucoup : délivrer des documents, ça a un coût, aussi pour les communes. Elles doivent utiliser des machines et suivre une procédure stricte, ce qui entraîne des coûts qui seront plus vite amortis dans une grande commune avec beaucoup d’habitants que dans une petite.

L’autonomie communale, c’est sacré !

Le ministre wallon (ou la ministre wallonne) des pouvoirs locaux ne peut que recommander de ne pas dépasser 25 euros de surtaxe, soit 41 euros prix maximum recommandé, comme on dit. Le même principe de l’autonomie communale existe pour les passeports. Ils coûtent 65 € à la commune, mais la commune est aussi libre de fixer la surtaxe qu’elle souhaite. Avec, ici aussi, des différences parfois frappantes entre localités toutes proches.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK