Cercueil en carton : Economique? Ecologique?

Les cercueils en carton font un carton en Angleterre, au Canada et en Suisse... Chez nous, les ventes ne décollent pas. Pourquoi ? "Manque de respect pour nos défunts", disent les uns, "peur de paraître radin", pour les autres. Mais sont-ils plus économiques et plus écologique que ceux en bois ? On n'est pas des pigeons a voyagé entre Herstal et Laeken, histoire d’y répondre.

A Herstal, la Société Product & Négoce vend des cercueils made in France depuis le mois de juin dernier. Étrange car en Wallonie ces cercueils en carton sont interdits. A qui les vendent-ils ? Au marché français, italien, suisse, italien, espagnol et scandinave. En Belgique, ils n’en n’ont encore vendu aucun… Mais son Administrateur délégué, François-Xavier Mathoul espère : ''très bientôt un feu vert de la région wallonne car Paul Furlan en parle plutôt positivement''. Ce qui devrait faire décoller les ventes ...

Il y en a de toutes le couleurs et pour tous les goûts. Les possibilités sont infinies : n'importe quelle photo peut être imprimée sur le support carton. Ces cercueils supportent un poids de 90 kg maximum. Le tout peut être livré dans les 24h. Et au niveau budget, le cercueil de base est à 370€ et cela va jusqu’à +/- 1100€. Un prix certain lorsque l'on sait que l'on peut trouver des cercueil en sapin à 150€. Et surtout aussi lorsque l’on se dit que le carton n’est pas très cher à la base ! François-Xavier Mathoul avoue : ''c’est un peu plus de 50€ pièce mais à à cela il faut ajouter toutes les études faites et le développement de ce produit qui s’élèvent à 2 millions d'euros. Le prix de vente doit donc en tenir compte."

La coopérative Alveus présente à Laeken et à Uccle vend depuis 2013 des cercueils en carton basique de 150 et 250 €. Grâce à une ossature en bois, ces cercueils peuvent supporter près de 100 kg. Ils sont certes plus classiques mais  ils peuvent être customisés avec des papiers de soie ou de la peinture. Et les exemples que nous avons pu voir sont assez étonnants. Cédric Vanhorenbeke en vend très peu : un tous les 6 mois en Flandre et à Bruxelles où les cercueils en carton sont autorisés. Mais certains crématoriums comme celui de Bruxelles sont encore frileux. Ces derniers affirment que les particules du carton abîment leurs filtres. Ce qui est étrange c'est que en Flandres, les crématoriums n'évoque pas ce problème....’’

Le carton recyclé est un matériau renouvelable mais au final est-ce plus écologique ?

Selon Cédric Vanhorenbeke : ''oui pour l’inhumation en pleine terre, moins pour les caveaux où l’objectif est de conserver les corps. Selon François -Xavier Mathoul, le Sénat français vient de l'autoriser pour les caveaux.

Au niveau de la crémation, Cédric Vanhorenbeke  émet des doutes : ''comme le bois participe à l’incinération comme combustible, pour le carton , on doit consommer plus de gaz. Le bilan carbone  est donc plus élevé ...'' François Xavier Mathoul  lui estime que : ''Non, il ne faut pas plus de gaz dans un four  qui monte à de si haute température 800 voir 1000 degré!''.

Alors qu'est ce qui refroidit les autorités wallonnes pour autoriser ces cercueils en carton ? Sans doute le côté fragile et friable... et pourtant, tout est prévu en cas d'écoulement des corps. Il y a une gaine perméable dans lequel on met me corps et le cercueil est doublé de papier-paraffine imperméable. Maintenant au niveau des odeurs que ce soit dans du carton ou dans du bois , rien ne peut les retenir …

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK