Casques de réalité virtuelle : vivre en immersion dans un autre monde, c'est déjà aujourd'hui.

C'est assez flippant. On est tellement immergé dans l'image et dans les sons qu'on a des frissons, qu'on a l'impression qu'on tombe.... l'expérience est fantastique mais sur le moment on est pas détendu..., cette étudiante en journalisme vient de vivre l'Expérience catatonique, une immersion dans un monde virtuel, un hôpital psychiatrique assez effrayant. Vous avez certainement déjà vu ces casques que l'on met devant les yeux et qui vous transportent ailleurs ... dans la réalité virtuelle.

La réalité virtuelle, actuellement, ça peut être une visite d'un musée à l'autre bout du monde ou alors la description détaillée d'une architecture. Les chirurgiens peuvent également l'utiliser. Il semble qu'il n'y ait aucune limite à ces nouvelles images, animées, en 3D et à 360° et toutes les grandes marques l'ont bien compris. De Facebook à Google en passant par Samsung, HTC et Sony, tous ont des projets ou des réalisations de réalité virtuelle. Il y a par exemple le Samsung Gear VR déjà vendu en magasin ou, beaucoup plus cher, l'Oculus Rift, une technologie rachetée par Facebook. Il y a aussi le Google Carboard, une boîte en carton qui réduit le support du casque à sa plus simple expression. Le principe "réalité virtuelle" grand public passe par l'utilisation de votre smartphone. Vous le fixez sur votre casque de réalité virtuelle après avoir téléchargé l'application de votre choix, vous pouvez alors "vivre" dans un autre monde.

Il existe également des applications qui vous feront voyager dans le monde entier via des photos 360° prise par des passionnés.

Demain, le monde réel se rapprochera du monde virtuel. Les loisirs, les jeux, les frissons seront garantis mais ce ne sera pas sans risque : le jour où tout le monde se retrouve avec des casques de réalité virtuelle à la maison et on y tend .. tous les constructeurs, toutes les grandes marques sont en train de se positionner sur le marché ... oui on aura des cliniques qui devront accueillir des gens qui auront abusé et qui n'auront plus la perception  du réel qui sera correct, précise Damien Van Achter, professeur invité à l'IHECS qui sensibilise les étudiants en journalisme à ces nouvelles techniques qu'il utiliseront peut-être demain.

Alors, la réalité virtuelle, est-ce un bien, est-ce un mal? La réponse se trouve, comme souvent, dans l'usage que l'on en fait.

Visitez notre studio en 360°

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK