Voyager en motorhome, la solution la plus sûre ?

Voyager en motorhome, la solution la plus sûre ?
6 images
Voyager en motorhome, la solution la plus sûre ? - © Peter Cade - Getty Images

C’est le désormais populaire virologue flamand Marc Van Ranst qui l’a confirmé, voyager en motorhome ou en caravane seraient les moyens les plus sûrs cet été.

En tant que virologue, je n’ai rien à reprocher à cette manière de voyager. Que vous soyez dans votre bulle à la maison ou dans votre caravane, cela permet en fait la même sécurité.

Confinement mobile

Le motorhome (camping-car ou mobilhome) offre en effet de sérieux avantages au regard de la crise sanitaire que l’on traverse actuellement, comme nous l’explique Frédéric François, le secrétaire général de la Belgian Caravan-Camping and Motorhome Association (BCCMA) " C’est un cocon en soi puisque l’on est complètement autonome, que ce soit en Belgique ou à l’étranger. On a une cuisine. On a une salle de bains. On a une toilette, donc on ne doit pas utiliser des communs. On peut donc voyager en toute sécurité. "

Luc Everaets, patron de Hainaut Caravaning, tient, on s’en doute un peu, le même discours.

C’est la prolongation du confinement. Si vous êtes dans un hôtel ou dans un avion, vous croisez du public. Ici, vous rentrez dans votre véhicule avec les gens qui normalement habitent sous votre toit et vous pouvez aller où vous voulez !

Outre le fait que vous soyez confinés en voyage, le motorhome permet aussi de ne dépendre de personne, ou presque, en cas de pépin, comme le souligne Philippe Pire, président de l’Association belge des utilisateurs de motorhome : " S’il y a quelque chose, on peut revenir. Imaginons, vous partez en Italie, s’il y a une deuxième vague ou un problème quelconque qui surgit, on remonte dans son véhicule, on revient. On est chez soi pour revenir. On ne dépend pas des transports en commun ou des avions. "

Liberté de partir où et quand ça leur chante

C’est cet aspect liberté qui est recherché vu le contexte actuel.

Par ailleurs, en cette période d’incertitude et d’annulations en cascade, pour être sûr de partir, il faudrait se tourner vers le motorhome, la solution qui garantit un maximum de liberté pour Luc Everaets, patron de Hainaut Caravaning " Les gens se disent à terme, c’est le meilleur moyen de partir car on partira là où on peut partir. Si l’Italie autorise son accès et pas le Danemark ou la Hollande et bien, ils iront en Italie… sans réserver longtemps à l’avance. On n’est pas dépendant d’une compagnie d’aviation, d’une chaîne d’hôtel ou de quoi que ce soit d’autre. "

Risques malgré tout sur les aires

Mais sur les aires pour motorhome ou bien dans les campings, il y a malgré tout du public et un brassage de vacanciers. Même en évitant de croiser d’autres personnes, il faut quand-même parfois faire le plein en eau courante et vider ses eaux usées. Les risques seraient minimes et contrôlables, selon Philippe Pire, président de l’Association belge des utilisateurs de motorhome : " C’est en extérieur. Ce ne sont pas des locaux. Chacun est capable d’un peu désinfecter le robinet. Même en dehors de la crise, on est quand-même attentif à l’hygiène quand on remplit son réservoir d’eau. Généralement, beaucoup mettent des gants déjà habituellement. "

Boom de la demande ?

Avec tous ces avantages difficilement contestables, le motorhome va-t-il vivre des heures de gloire ?

La demande serait en tout cas en croissance.

Il y a un engouement assez important vers le motorhome et la caravane.

Nous assure Luc Everaets. " Pour le moment, on sent un léger frémissement du marché depuis une semaine, parce qu’évidemment les gens attendent de savoir si les frontières vont rouvrir et s’ils vont pouvoir faire des déplacements touristiques. Puisque tout le monde part du principe que ce sera à partir de début juin, nous sentons chez la plupart de nos concessionnaires, un regain d’intérêt depuis une semaine ou deux. " témoigne à son tour Frédéric François.

Heureusement pour répondre à cette demande accrue, les stocks seraient suffisants, après deux mois de fermeture forcée. Malheureusement cette solution de voyage sécurisée n’est pas à la portée de toutes les bourses. Il faut compter entre 50.000 et 60.000 euros pour un motorhome neuf. Pour trouver moins cher, certains se tournent vers le marché de l’occasion qui dispose également d’un grand choix de modèles, à partir quand-même de 25.000 euros. Autrement, il y a aussi la location. Des sociétés proposent différentes tailles de motorhome pour quelques jours ou quelques semaines. Mais, on s’est laissé entendre dire que vu la demande attendue, cette option risque d’être rapidement épuisée.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK