Voiture sans permis, vraiment ?

C’est un grand paradoxe et nous sommes nombreux à l’entretenir : "Pour conduire une voiture sans permis, il faut un permis !" Du moins, si vous avez entre 16 et 60 ans... 

Voici les étapes obligatoires avant de pouvoir prendre la route avec un quadricycle léger : examen théorique, formation de 4 heures et examen pratique.

Manœuvres plus complexes

Se lancer sur la route avec ce type de véhicule est donc plus contraignant. La formation obligatoire coûte déjà, elle, 300 euros. Hugues Cherpion, directeur d’auto-écoles, nous l’explique : "Ce n’est pas plus difficile, mais c’est plus contraignant. Donc, il y a une obligation de cours. La filière libre n’existe pas pour la catégorie cyclomoteur (ndlr : dans laquelle est repris le quadricycle léger ou couramment appelé à tort la voiture sans permis). Donc, il y a une formation obligatoire dans une école de conduite agrée donc sur terrain privé et sur la voie publique." Durant l’examen pratique, certaines manœuvres sont également plus complexes à réaliser. "La marche arrière en ligne droite avec des piquets ne se fait plus en voiture et effectivement pour certains, c’est une grosse difficulté qui n’est plus évaluée lors de la partie examen pratique en voiture classique." constate Hugues Cherpion.

Une exception toujours

Formation obligatoire, manœuvres plus complexes à réussir… Finalement les conducteurs de ces petites voitures sont plus aguerris sur la chaussée, non ? Réponse de notre directeur d’auto-écoles, Hugues Cherpion : "C’est mieux que par exemple en voiture où on peut commencer directement avec papa, maman sans avoir rien fait du tout, donc ici, ils sont quand même accompagnés par un instructeur professionnel. On peut quand même leur donner de précieux conseils en quatre heures."

Une élève qui vient de suivre une formation pour rouler en quadricycle léger (voiture "sans" permis) nous livre son impression : "Je trouve que c’est assez bénéfique pour les premiers pas sur la route. On se sent directement en confiance et ça ne va pas trop vite donc on n’a pas peur non plus de perdre un peu les pédales avec la vitesse."

Mais il y a un " mais ". Pour de rares exceptions, ces petites voitures restent bien sans permis. Les personnes nées avant 1961 ne doivent pas suivre le cycle d’examens et de formation. Ces petites voitures restent par ailleurs limitées à 45 km/h. Prudence donc, malgré tout, si vous en croisez une.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK