Vendre ses objets de seconde main par Facebook Live, une nouvelle tendance

Pour vendre vos objets de seconde main, les sites comme eBay ou 2ememain sont les références les plus connues et utilisées. Mais depuis quelques mois, un nouvel onglet a fait son apparition sur Facebook: le Market Place. Il s'agit d'une plateforme de vente de seconde main entre particuliers.

Selon Facebook, chaque mois, quelques 450 millions d'utilisateurs consultent des groupes de vente et d'achat sur son réseau. Le but du Market Place est d'attirer encore plus de monde sur le réseau social mais surtout de faciliter son utilisation comme plateforme de vente. En quelques secondes, n'importe qui peut vendre un objet. Il suffit de se rendre sur le Market Place, d'envoyer une photo, d'écrire une brève description et de définir un prix pour sa marchandise. Les acheteurs potentiels ont accès à toutes les annonces en un clic et peuvent contacter le vendeur en commentant directement la photo ou par message privé.

Pour son Market Place Facebook bénéficie d'un statut d'hébergeur: "Facebook se profile comme étant un intermédiaire qui ne prend pas de responsabilités par rapport au contenu qu'il va héberger. C'est considéré comme une exonération de responsabilité dont il pourrait bénéficier au titre de la loi", explique Quentin Van Enis, avocat spécialisé dans le droit de l'internet et chargé de cours à l'UNamur.

Jusqu'à présent le Market Place est entièrement gratuit et Facebook ne prend aucune commission sur les ventes réalisées.

La nouvelle tendance: la vente par Facebook Live

Une nouvelle tendance se dessine très fortement en matière de vente d'objets de seconde main sur Facebook: le Facebook Live. De plus en plus de personnes privées font des Facebook Live pour vendre leurs objets de seconde main sur des groupes de vente comme "Vide Dressing Bruxelles" (47 000 membres), "Vide Dressing Robes de soirée Belgique" (21 000 membres), "A vendre Belgique" (9800 membres) etc.

D'autres le font directement en mode public sur leur page privée. Les personnes se filment en direct grâce à l'application Facebook Live. Le but de ce live est de montrer les marchandises à la caméra en faisant des commentaires sur les tailles, les matières, les prix. Les acheteurs qui regardent le live et sont intéressés par l'achat d'une marchandise se signalent en commentant la vidéo ou par message privé. La vente est ensuite conclue et un arrangement est trouvé entre les deux parties pour récupérer la marchandise.

Le Facebook Live est aussi utilisé par certains professionnels qui ont décidé d'ouvrir une boutique en ligne mais uniquement sur Facebook. C'est le cas d'Emilie qui a lancé "Le dressing de Milouche" il y a un mois et demi et qui est déjà suivi par plus de 1300 personnes. Emilie présente ses collections par Facebook Live deux fois par semaine: les mardis et vendredis. "J'avais déjà remarqué que certaines personnes utilisaient le Live pour vendre des objets de seconde main. Comme je n'avais pas de boutique je me suis dit pourquoi pas présenter les vêtements que je vends en Live. Au début j'étais un peu stressée, mais maintenant c'est un réel plaisir de retrouver mes clientes deux fois par semaine et d'utiliser ce moyen pour communiquer avec elles." 

Grâce à Facebook Live, les clientes font leur shopping quand elles veulent, à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit

Faire son shopping sur un réseau social, c'est une nouvelle tendance qui répond à une demande des clients selon Emilie: "On a de moins en moins de temps dans notre vie de tous les jours pour faire son shopping et pour prendre du temps pour soi. Grâce à Facebook Live, les clientes font leur shopping quand elles veulent, à n'importe quelle heure du jour ou de la nuit. Facebook me permet d'être proche de mes clientes sans avoir de boutique."

Emilie organise même des Facebook Live privés pour certaines de ses clientes "Je leur montre ce qu'elles veulent voir, elles peuvent ainsi mieux se rendre compte de la taille ou de la matière, c'est important que la cliente ne soit pas déçue de la marchandise une fois qu'elle la reçoit." Au début, Emilie faisait ses directs depuis le salon d'une amie. Aujourd'hui, elle a aménagé une pièce dans sa maison uniquement à cet effet. Emilie est de Ramillies, dans le Brabant Wallon, mais ses clientes sont de toute la Belgique. Elle a déjà envoyé des colis bpost à Liège, Bruxelles et même Tournai.

Le point sur les droits des consommateurs sur Facebook

Cette nouvelle manière de vendre et d'acheter est encadrée par la loi. Les consommateurs qui achètent des marchandises à des professionnels sur facebook ont des droits comme sur n’importe quel autre site de vente.

Petit rappel:

Si vous achetez une marchandise à un professionnel sur Facebook et que vous n'en êtes pas satisfait ou que vous avez changé d'avis, vous avez un délai de 14 jours calendrier à compter de la réception de votre commande pour vous rétracter explique Quentin Van Enis, avocat spécialisé dans le droit de l'internet et chargé de cours à l'UNamur. Par contre, dans le cas d'un achat entre particuliers, le droit de rétractation n'existe pas!

Votre marchandise peut également faire l'objet d'une garantie si vous l'avez achetée à un professionnel.

Et dans le cas d'un particulier alors? Quentin Van Enis explique que dans le cadre de particulier à particulier, la garantie légale de 2 ans ne s'applique pas. Il existe par contre la garantie des vices cachés. Selon l’article 1641 du Code civil, "le vendeur est tenu de la garantie à raison des défauts cachés de la chose vendue qui la rendent impropre à l'usage auquel on la destine, ou qui diminuent tellement cet usage, que l'acheteur ne l'aurait pas acquise, ou n'en aurait donné qu'un moindre prix, s'il les avait connus". Cette obligation de garantie s’impose à tout vendeur, professionnel ou non.

Attention aux arnaques et contrefaçons...

Soyez vigilants lors de vos achats sur Facebook, les arnaques et contrefaçons sont légion sur le réseau social. Faux sacs Louis Vuitton, faux parfum Givenchy... Et les amendes sont salées! D'après le SPF Finances, toute infraction en matière de marchandises de contrefaçons ou pirates peuvent être sanctionnées par un emprisonnement de 3 mois à 3 ans ou encore une amende allant de 500 euros à 500 000 euros mais aussi la confiscation et la destruction de la marchandise.

Facebook ne prend aucune responsabilité dans le cas de marchandise contrefaite, il se cache derrière son statut d'hébergeur. C'est à dire qu'il stocke des informations mais n'a pas l'obligation de surveillance et ne peut dès lors pas être tenu pour responsable de ce qui se vend sur son réseau. Facebook se doit de supprimer l'annonce uniquement si il en a connaissance. C'est pourquoi si vous tombez sur de la marchandise contrefaite sur le Market Place, il faut le signaler à Facebook en cliquant sur l'onglet "signaler".

"Un autre point négatif", souligne Quentin Van Enis, "c'est que contrairement à un site comme eBay, il n'y a pas de possibilité d'évaluer les vendeurs. Sur eBay les vendeurs et acheteurs peuvent s'évaluer, ce qui permet de vérifier la fiabilité de la personne à qui on achète. Ici avec le Market Place de Facebook ce n'est pas le cas."

En effet, les seules informations que vous détenez sur la personne à qui vous achetez quelque chose sur le Market Place, sont les informations que cette personne partage publiquement sur son profil et le nombre d'amis en commun.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK