Une nouvelle gare, des nouveaux horaires: la SNCB innove, bonne idée ?

La SNCB a lancé de nouveaux horaires en ce lundi 12 décembre. Mieux, elle a même inauguré une nouvelle gare. De quoi contredire les râleurs qui se plaignent des fermetures successives de points d’arrêt. Mais le résultat est-il convaincant ? Rendez-vous sur le terrain. Nous y étions dès 7h30 ce matin. 

Un changement d'horaire avancé de deux minutes

Gare de Nivelles : le jour n’est pas encore levé et les navetteurs à destination de Bruxelles se bousculent sur les quais. Mais, il y a un "mais" : l’horaire SNCB a changé. Le départ des principaux trains à destination de la capitale est avancé de deux minutes.

Pas beaucoup, deux minutes ? Enorme, quand on doit minuter sa vie, aller conduire les enfants à l’école, passer à la crèche, tenter de manger un petit bout et puis filer travailler…

Ce lundi matin, plusieurs voyageurs ont donc loupé leur train, ignorant ce changement. Et ils étaient un peu chagrins : "Il est 7h51 et le train de 7h52 vient de partir",  tonne Gérard, habitué du train de 7h52, précisément. " Ah bon ? Les horaires ont changé ? Je l’avais pas vu. J’en ai marre. Cela fait un mois qu’on vit l’enfer avec la SNCB. Tout le temps des retards. Et aujourd’hui que les horaires changent et sont avancés, ils sont à l’heure et donc je rate mon train... Pfff ! ". Gérard en a ras-le-bol, et ce n’est pas le seul. Dans un coin du quai, Géraldine, Françoise et Claire ont l’air bougon. La SNCB, c’est leur calvaire quotidien : " Je ne tiendrai jamais le coup, avec ces navettes en train, jusque à l’âge de 67 ans. Mais prendre la voiture, c’est infernal aussi. Que faire ? Gagner au Lotto et arrêter de travailler ". Oui, c’est peut-être une idée.

Une vitesse de croisière ferroviaire "vintage"

Autant que si les trains partent plus tôt désormais, à partir de Nivelles, ce n’est aucunement favorable aux navetteurs. L’heure d’arrivée à Bruxelles, elle, ne change pas. Bref, la durée du trajet est donc deux minutes plus longue qu’avant.

La SNCB allonge la durée des déplacements, afin de ne pas devoir annoncer de retard. Le trajet dure plus longtemps, donc les retards sont un peu moins fréquents. La stratégie n’est pas nouvelle. " Effectivement, explique Françoise, le train va de moins en moins vite. Sa vitesse de croisière est celle des années 1930 aujourd’hui ! En quelques années, je mets 40 minutes de plus entre mon domicile et mon lieu de travail. Le matin et le soir. Le réseau est saturé, les trains n’avancent plus. C’est un fameux bordel (sic). Et donc ils nous mettent les trains deux minutes plut tôt, pour sauver les apparences et faire en sorte que les retards diminuent ".

Des usagers "insatisfaits chroniques"

Pas heureux, ces voyageurs nivellois du matin. Carine arrive pour le train de 8h22. Mais le train part désormais à 8h20. Recalée ! " Quoi ? L’horaire est avancé ? Non, ne me dites pas ça. J’ai un rendez-vous important au boulot. Bon, je vais faire un peu de tricot en attendant le prochain train ". Positive attitude.

Mais les nouveaux horaires ont-ils amélioré la ponctualité ? Pas sûr. 7 minutes de retard à l’arrivée pour le train de 7h50 Nivelles Bruxelles. Avec en prime les deux minutes rajoutées à l’horaire de base : peut mieux faire !

Une nouvelle gare encore inconnue du public

Ceci dit, la SNCB a offert un super cadeau à ses utilisateurs en ce 12 décembre endiablé ! Une nouvelle gare : l’arrêt Arcades, à Watermael-Boitsfort. Et ce n’est pas banal. La SNCB ferme sans cesse des points d’arrêt depuis des années. Avec ce nouvel arrivant, elle donne un signe d’espoir. 

Arcades est situé sur la ligne Hal-Malines et traverse tout le nord-est de Bruxelles. C’est donc une sorte de métro bis. 

Au passage, sachez que l’arrêt Arcades a coûté un million d’euros. Les quais et l’équipement étaient prêts depuis 2009 mais il a fallu attendre fin 2016 pour que les trains s’arrêtent ici. L’arrêt fantôme est donc devenu réalité. On y a croisé 3 équipes télé ce lundi matin et un seul passager : Thomas. " Je vais gagner 5 minutes grâce à ce nouvel arrêt. Génial ! ".

Bon, les Bruxellois n’ont pas vraiment encore capté que cet arrêt existait désormais, les ascenseurs pour accéder au quais suspendus à 50 mètres au-dessus du sol ne sont d’ailleurs pas encore prêts, mais on y croit !

Watermael-Boitsfort dispose de deux gares désormais : une sur la ligne Bruxelles-Namur, une autre sur cette ligne Hal-Malines. Les deux édifices sont distants de 100 mètres. Ces deux points d’arrêt côte à côte, charmants et même poétiques, c’est aussi un spectacle en soi. Venez donc les admirer. Et prenez le train pour vous y rendre. Avec un peu de bonheur, ils seront à l’heure !

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK