Une firme finlandaise vous propose de la luminothérapie... par les oreilles

La Belgique a connu cette année un hiver avec un taux de soleil historiquement bas... Entre le 1er décembre et le 30 janvier, au lever du soleil la Belgique a eu droit à 30 heures et 26 minutes d'ensoleillement. Or, la moyenne depuis 30 ans est de 103 heures...!

C'est pourtant habituel en hiver: les jours raccourcissent et donc notre exposition à la lumière aussi. Le manque de soleil nous fait sentir plus fatigués, plus déprimés et nous rend plus sensibles aux virus et autres microbes...

La luminothérapie dont l'efficacité n'est plus à prouver, est une des meilleures solutions pour pallier à ce manque de lumière. "Le principe est simple: il s'agit de baigner les patients dans une lumière blanche de forte intensité au moment où leur horloge biologique est le plus sensible, c'est à dire la matin", explique Robert Poirrier, neurologue et responsable du laboratoire du sommeil du CHU ULG.

Il existe plusieurs appareils de luminothérapie sur le marché mais un appareil hors du commun a retenu notre attention.

Le "Human Charger" par la firme Finlandaise Valkee. La particularité de cet appareil est qu'il fonctionne par les oreilles. Au lieu d'envoyer de la lumière dans les yeux, le "Human Charger" envoie de la lumière dans les conduits auditifs via deux lampes leds placées dans deux écouteurs. La firme recommande de l'utiliser tous les matins au réveil durant 12 minutes. Selon la firme Valkee: "Le cerveau humain est intrinsèquement sensible à la lumière. (...) La lumière pénétrant par les conduits auditifs active les réseaux neuronaux du cerveau humain. (...) Cette sensibilité est due aux protéines photoréceptrices du cerveau, similaires à celles présentes dans les yeux."

"On n'est pas des pigeons" s'est procuré un appareil de luminothérapie "Human Charger" pour vérifier son efficacité.

La luminothérapie par les oreilles...efficace?

Nous avons soumis les écouteurs du "Human Charger" à l'expertise de Robert Poirrier, neurologue et responsable du laboratoire du sommeil du CHU ULG. Sa première impression a été la surprise: "Je n'ai jamais entendu parler de cet appareil et encore moins de luminothérapie par les oreilles."

Nous lui avons demandé si il existait bien un protéine photosensible dans le cerveau, comme le dit la marque sur son site internet. Selon lui, il existe bien une protéine photosensible dans le cerveau, mais on ne l'atteint pas via les oreilles. 

Quand on va sur le site du Human charger, un onglet "études" semble rassembler des études très sérieuses à ce sujet… Mais quand on fait lire ces études à des spécialistes de luminothérapie comme le neurologue Robert Poirrier, on comprend très vite que ces études sont du vent. J’ai confronté son avis à une autre spécialiste, Myriam Kerkhofs, du laboratoire du sommeil du CHU Charleroi qui m’a répondu: "en l’absence d’étude plus convaincante, la prudence s’impose." Tous les deux étaient d'accord pour dire qu’ils ne conseilleraient pas cet appareil à leurs patients.

Les difficultés d'organiser un test scientifique valable

Pour réaliser ce reportage nous avons contacté un laboratoire du sommeil pour voir si nous pouvions organiser avec eux un test scientifique autour de cet appareil de luminothérapie par les oreilles. Leur réponse était plutôt claire: ils ne peuvent pas organiser de test sur leurs patients et même si les patients étaient d’accord, cela prendrait plusieurs mois pour évaluer la réponse thérapeutique à la luminothérapie par les oreilles. Il faudrait des centaines de patients pour faire le test mais aussi organiser un test placebo en parallèle. Bref ça prend du temps et ça coûte beaucoup d’argent!

Demander conseil à votre médecin

Avant de vous lancer dans la luminothérapie, parlez-en à votre médecin! La luminothérapie n'est pas utilisée que pour des cas de dépression saisonnières ou des troubles du sommeil: "elle est également administrée pour renforcer les effets des antidépresseurs lors du traitement d’autres types de dépressions, traiter la fatigue, les insomnies, les avances ou les retards de phase du sommeil, aider les patients souffrant de la démence d’Alzheimer à maintenir des cycles circadiens réguliers, voire prévenir les risques de rechute après un sevrage alcoolique. Les travailleurs de nuit ou à pauses variables et les grands voyageurs, hommes d’affaires ou sportifs souffrant du décalage horaire, sont également concernés" explique Robert Poirrier, neurologue et responsable du laboratoire du sommeil du CHU ULG.

En fonction de la raison pour laquelle vous souhaitez utiliser la luminothérapie, les recommandations ne seront pas les mêmes. C'est pourquoi il vaut mieux en parler à votre médecin. Il pourra également vous rediriger vers l'appareil le plus adapté à vos besoins.

Attention que la luminothérapie n'est pas encore remboursée en Belgique par l'INAMI, contrairement à la Suisse, plus avancée dans le domaine.

Le Human Charger coûte 199€. C’est très cher pour un appareil dont l’efficacité n’a pas été prouvée. Par contre, quand on compare avec de vrais appareils de luminothérapie, c’est plutôt cohérent vu qu’ils sont tous dans cette gamme de prix-là.

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK