Un masque anti acné qui vient à bout des acnés légères en 12 semaines: ça fonctionne?

On est tous passés par là quand on était ados : avoir des boutons sur le visage, ce n'est pas marrant et en venir à bout, ce n'est pas simple non plus... Neutrogena a lancé un nouveau produit sur le marché, un masque anti acné qui viendrait à bout des acnés légères au bout de douze semaines : 98% des utilisateurs présenteraient moins de boutons, nous dit-on. Vu comme ça, ça donne envie d'essayer. Alors, vraie délivrance ou pas, on a testé.

Nous avons donc demandé à Yanis, seize ans et Lucie, douze ans, de faire le test pour nous. Tous deux, en dehors de leurs talents artistiques, ont un point commun dont ils se seraient bien passés. " Moi j'ai surtout une acné par poussées. Donc ça va et ça vient, j'ai ça de temps en temps, des fois je ne l'ai plus. Et puis ce n'est pas très beau à voir donc ça m'ennuie un peu " nous dit Yanis. Pour Lucie, " Ça a commencé il y a deux ans, et pour moi c'est embêtant d'avoir ça sur la tête ". Les messages sont passés.

Alors, chacun à sa manière devant le miroir, ils ont livré leur bataille : à coups de crèmes, de lotions, de prescriptions et à eux deux, ils ont bien écumé le marché. Le médecin de Lucie lui a prescrit une crème et aussi une mousse avec des huiles essentielles. La dermatologue de Yanis lui a conseillé de prendre une crème asséchante, et ensuite une crème réhydratante.

Pas de produits chimiques, pas d'UV

Il y a une nouvelle arme dans cet arsenal : un masque de luminothérapie, qui fonctionne sans produits chimiques, sans UV. Il fonctionne avec de la lumière LED, un principe bien connu des dermatologues. Le Docteur Bernadette Blouard explique : " Le principe c'est que toutes ces petites ampoules émettent une certaine couleur. En ce qui concerne l'acné, on utilise la couleur rouge et la couleur bleu, qui ont une activité anti-inflammatoire, anti-bactérienne et qui aident aussi par exemple à stimuler le développement du collagène pour essayer d'effacer au mieux les petites cicatrices ".

Est-ce que ça fonctionne pour autant? Suivant les consignes, nos deux ados l'ont testé pendant douze semaines à raison de dix minutes par jour. Nous avions photographié l'état de leur peau avant, et vous pouvez découvrir le résultat dans le reportage. Il y a une légère embellie, mais rien de très spectaculaire. " Quand je fais le masque, il sèche les boutons. Du coup on voit moins les boutons, après ils disparaissent " raconte Lucie. Pour Yanis " Oui j'ai eu un peu moins d'acné dans le bas du visage, mais sinon c'est un peu comme avant. J'ai de l'acné présente, puis elle va un peu partir. Pendant une semaine j'en aurai moins, puis je vais de nouveau en avoir plus. Le masque ne change pas grand chose, je trouve ".

On est obligé de diminuer la puissance et l'intensité du traitement pour ne pas que ça soit néfaste pour le patient.

Les spécialistes de la peau sont eux aussi dubitatifs. " Le problème de vulgariser une technique qui est utilisée par des mains médicales depuis longtemps et qu'on est obligé de diminuer la puissance et l'intensité du traitement pour ne pas que ça soit néfaste pour le patient. D'où une efficacité qui est moindre que ce qu'on peut espérer lorsqu'on fait le traitement chez un professionnel " explique le Docteur Blouard.

Au final, l'appareil coûte quand même soixante euros et la recharge vingt euros par mois. C'est un petit budget qui ne mettra pas fin à la guerre des boutons...

Newsletter info

Recevez chaque matin l’essentiel de l'actualité.

OK